Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Coupe du Monde de Football 2014

De Wikitravel
Aller à : navigation, rechercher
Le président de la FIFA, Jepp Blatter, annonçant que le Brésil organiserait la Coupe du Monde 2014.

Cette page est un article Autour du Voyage.

Événement sportif majeur, la Coupe du Monde de Football est peut-être le plus médiatisé après les jeux Olympiques. Bien que largement critiqué avant l'évènement, de l'avis général, le pays hôte a offert une prestation de très haute qualité, bien que comme toujours, des points négatifs aient été signalés.

Le tournoi s'est déroulé au Brésil, du 12 juin 2014 au 13 juillet 2014. C'était la deuxième fois que ce pays l'organisait, la fois précédente remontant à 1950. 32 formations nationales se sont affrontées en 64 matchs répartis entre 12 villes. On attendait pas moins de 500.000 spectateurs et des centaines de millions de téléspectateurs.

le match le plus intense fut sans doute la Finale, opposant une équipe d'Allemagne bien organisée, incisive, technique et en grande condition physique, à une équipe Argentine menée par le flamboyant Messi et dotée d'une détermination en acier. Ces derniers durent finalement s'incliner dans les derniers instants des prolongations.

La Coupe du Monde 2018 se tiendra en Russie. En 2022, le tournoi devrait se dérouler au Qatar.

Se préparer[modifier]

Visa[modifier]

Les spectateurs français, belges, suisses, canadiens et algériens bénéficiaient d'un visa gratuit pour assister à au moins un match de la Coupe du Monde, sur présentation d'un billet pour l'un de ces matches et d'un passeport valide 6 mois au moins après le match. Il devait en être de même pour tous les pays du monde, les voyageurs n'appartenant pas à l'une de ces cinq nationalités étaient toutefois invités à vérifier auprès de l'ambassade/consulat du Brésil dans leur pays.

Visa touristique[modifier]

Les visas touristiques classiques, d'une durée de 3 mois maximum, sont bien évidemment valables, les citoyens européens en bénéficiant de toute façon gratuitement.

Tampon d'entrée et de sortie

Immédiatement après que votre passeport ai été tamponné par la police fédérale brésilienne, assurez-vous que le dernier chiffre à l'extrémité droite du tampon est un chiffre impair. Les valeurs 1 (air)/3 (bateau)/5 (autocar/bus) indiquent que vous êtes entrés dans le pays par ces moyens et 2/4/6 que vous en êtes sorti par le moyen correspondant. Il est peu probable que l'agent en charge fasse cette erreur, mais celle-ci pouvant mener à quelques désagréments, prêtez attention à ce détail.

  • La loi vous impose d'être en mesure de produire à tout moment votre billet d'entrée, mais l'application de cette loi reste rare. On peut souvent s'en sortir en prétextant être arrivé en autocar depuis l'Argentine...
  • Notez que le Brésil a une politique de réciprocité bien marquée, il traitera donc les visiteurs d'un pays avec les mêmes égards ou restrictions que ceux s’appliquant aux citoyens brésiliens dans ce pays.
  • Les ressortissants d'Argentine, Bolivie, Chili, Colombie, Équateur, Paraguay, Pérou et Uruguay peuvent entre au Brésil munis d'une simple carte d'identité et y rester pour 90 jours maximum.
  • A titre indicatif, en plus des pays mentionnés ci-dessus, sachez qu'aucun visa n'est requis pour un séjour de 90 jours maximum pour les détenteurs des passeports des pays suivants, sauf contre-indication : Union Européenne (dont détenteurs de passeports britannique d'Outre-mer), Andorre, les Bahamas, la Barbade, Costa Rica, Salvador, Guatemala, Guyana, Honduras, Hong Kong, Islande, Israël, Corée du Sud, Liechtenstein, Macao, Malaisie, Mexique, Monaco, Maroc, Namibie, Nouvelle Zélande, Norvège, Panama, Philippines, Russie, Saint Marin, Singapour (30 jours), Afrique du Sud, Suriname, Suisse, Thaïlande, Trinité-et-Tobago, Tunisie, Turquie, Venezuela (60 jours) et Vatican. Notez que l'agent en charge de valider votre visa à l'arriver a le pouvoir de restreindre celui-ci à une durée inférieure à 90 jours, durée qui sera le cas échéant mentionnée au stylo sur le tampon (c-à-d. 60 ou 30 jours) ; si rien n'est indiqué la durée par défaut est de 90 jours.

Billets[modifier]

Les candidatures pour l'achat de billets ne pouvaient se faire qu'à l'adresse [[1]] (jusqu'au 13/07/14 en "phase de dernière minute") ou dans les comptoirs agréés FIFA dans ou à proximité des villes hôtes, au Brésil. Il y a eu en tout 3 phases de vente : la première, sous forme de loterie, entre le 20/08/2013 et le 10/10/2013. Ensuite, après le tirage au sort déterminant les poules où s'affrontèrent tout d'abord les 32 qualifiés, durant la période du 8/12/13 au 30/01/2014, sous la forme d'une seconde loterie. Enfin, débuta une phase de vente type “premier arrivé, premier servi”, ouverte du 15/04 jusqu'au jour de la Finale pour les places restantes.

Vous pouviez acheter des billets pour des rencontres individuelles (comme match d'ouverture, ou la finale), selon une équipe(pur voir les matchs de la France, au hasard), ou encore selon les stades (par exemple, matches à Rio de Janeiro).

Prix[modifier]

Le calcul des prix était relativement complexe. Comme vous le remarquerez, les Brésiliens et les handicapés bénéficient de prix plus avantageux. Notez que ce prix était exprimé en dollars américains sur le site de la FIFA. [2] En gros, les prix pour les 16 matchs de poule allaient de 80 à 160€ ; le Match d'ouverture étant plus cher. Quant à la Finale, il fallait compter au moins 320€.

Hébergement[modifier]

Préparez votre séjour et réservez le plus tôt possible. Au Brésil, la saison touristique est entre décembre et janvier, mais la popularité de la Coupe aidant, vous vous trouverez bel et bien en saison haute, ce qui signifie plus cher et moins de disponibilité.

Hôtels Le Brésil, où que l'on soit, en regorge, avec une gamme très variée, allant du boui-boui sans prétention au complexe de luxe sur plage privée. La loi brésilienne impose des critères de confort minimum standards, cependant notez que le système de notation par étoiles (de 1 à 5, à l'américaine) est des plus fantaisistes, essayez de trouver des informations concrètes (comme des témoignages de voyageurs) pour éviter les mauvaises surprises.

Pousada ce terme signifie chambre d'hôtes, avec un services peut-être plus limité à l'essentiel, plus simple que celui des hôtels, mais certainement avec plus de caractère et d'authenticité. Les pousadas sont encore plus répandues que les hôtels.


Pour de plus amples informations, veuillez consulter les pages consacrées au villes hôtes : Belo Horizonte, Brasilia, Cuiabá, Curitiba, Fortaleza, Manaos, Natal, Porto Alegre, Recife, Rio de Janeiro, Salvador, São Paulo.

Arriver[modifier]

En avion[modifier]

Droits et devoirs du passager selon la loi brésilienne

  • Gratuité des bagages en soute: Sur les vols internationaux depuis le Brésil, tous les passagers sont autorisés à enregistrer au moins 2 bagages gratuitement (pesant chacun maximum 32 kg). Notez que sur les vols domestiques, il vous faudra enregistrer tout bagage de plus de 23 kg, mais toujours gratuitement.
  • Pièces d'identité: Gardez votre passeport prêt pour inspection à tout moment, sans qu'il soit facilement accessible aux pick-pockets.
  • Assistance fournie par votre compagnie aérienne en cas de retard, annulation ou refus d'embarquement :
    • 1 heure d'attente - Communications gratuites (appels, connexion internet, etc.)
    • 2 heures d'attente - Communications gratuites + en-cas + bouteille d'eau
    • 4 heure d'attente - Communications gratuites + en-cas + bouteille d'eau + hébergement + transport vers/depuis l'ébergement (plus la possibilité de changer de destination ou obtenir un remboursement si désiré)

Sans conteste, le plus grand aéroport du Brésil est celui de São Paulo-Guarulhos International ([[3]] Modèle:ICAO), base de TAM airlines [4], disposant de vols directs vers de nombreuses capitales en Amérique du Sud, mais aussi vers les villes de :


Le deuxième plus grand aéroport du Brésil est Rio de Janeiro-Galeão International, ([[5]] Modèle:ICAO), base de la compagnie aérienne Gol Transportes Aéreos [6], qui dessert de nombreuses destinations, y compris Montevideo, Buenos Aires et Asuncion. PArmi les autres vols directs, on trouve :

On notera à toutes fins utiles que les villes du Nord-Est proposent des vols légèrement plus courts à destination de l'Europe et de l'Amérique du Nord :

Natal: vol direct vers Lisbonne (TAP) et Amsterdam (Arkefly).

Recife: Vol direct vers Lisbonne (TAP), Madrid (Iberia), Atlanta (Delta), Miami (American Airlines) et Francfort (Condor).

Fortaleza: Vol direct vers Lisbonne (TAP), Madrid (Iberia), Cap Vert (TACV), et l'Italie (Air Italy).

De plus, TAP dispose de vol direct vers Salvador, Brasilia, Belo Horizonte, Campinas et Porto Alegre. TAP Portugal [7] est la compagnie étrangère disposant du plus grand nombre de destinations au Brésil, départant de Lisbonne et Porto, avec plusieurs connexions vers le reste de l'Europe et l'Afrique.

En train[modifier]

Le réseau ferré au Brésil est sous-développé.

en autocar[modifier]

Aux alentours[modifier]

En avion[modifier]

Air Pass Brésil

Si vous prévoyez de vous rendre dans plusieurs villes du Brésil, sachez que le Brazil Air Pass est une option intéressante, proposée par TAM ou Gol— ce passe vous permet d'acheter entre 4 et 9 billets d'avion utilisables n'importe quand pour n'importe quelle destination au Brésil qui soit desservie par ces compagnies. Par exemple, un passe pour 4 billets coûtera dans les 420€ et un passe pour 9 billets 840€. De plus, Gol propose aussi un passe aérien meilleur marché idéal spécialisé sur le nord-est du pays. Notez que ces passes ne peuvent être contractés qu'avant d'arriver au Brésil, et vous devez impérativement pouvoir prouver que vous avez déjà réservé un vol de retour ou de transfert.

La couverture aérienne s'étend à l'essentiel du pays. Notez que les étapes entre deux destinations ne sont pas rares, en particulier à São Paulo ou Brasilia. La plupart des aéroports commerciaux sont gérés par l'administration fédérale Infraero.[8]. Le site est très pratique... à condition que vous parliez portugais, espagnol ou anglais. Il répertorie toutes les compagnies actives sur un aéroport donné, et aussi les informations de vol quasiment en temps réel.

Il existe tout un bataillon de comparateurs de vol brésiliens plus ou moins performants ; il est cependant en général plus économique de réserver directement sur le site de la compagnie aérienne de votre choix.

La situation des compagnies aériennes brésiliennes a énormément changé au cours de la précédente décennie, et désormais les deux plus importantes sont TAM[9] et Gol [10], qui réunissent à elles seules plus de 80% du marché domestique. Si vous aviez connu Varig, sachez qu'il s'agit désormais d'une filière de Gol. On peut également citer WebJet [11], Avianca [12], et Azul [13]. TRIP [14] propose des sauts d'un aéroport provincial à un autre dans le pays entier, tandis que Pantanal [15] et Puma [16] se développent sur le même marché.La portugaise TAP [17] partage certains vols domestiques avec la TAM. Il existe aussi quelques compagnies régionales, telles que NHT [18](Rio Grande do Sul et Santa Catarina). La différence de prix, du moins pour un billet acheté sur internet et longtemps à l'avance, est si minime qu'on ne pourrait en qualifier une de particulièrement "low cost", bien que WebJet and Azul se sont montrées un peu moins chers sur des vols domestiques.

En train[modifier]

Rame de "Metrô" à Fortaleza

En bus[modifier]

Les voyageurs à destination de Curitiba sont chanceux, car la ville est connue pour ses excellents transports publics.

En voiture[modifier]

Villes Hôtes[modifier]

Emplacement des villes hôtes de la Coupe du Monde FIFA 2014

La compétition s'est déroulée dans 12 villes :

  • Belo Horizonte – Capitale de l’État de Minas Gerais
  • Brasília – Capitale du Brésil ; un chef-d’œuvre d’architecture moderniste, présente sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
  • Cuiabá – Une ville de cowboys, au sud.
  • Curitiba – Curitiba est l'une des plus grandes villes de la prospère région du Sud,
  • Fortaleza – L'une des villes les plus vivantes du Brésil, dotée de magnifiques plages.
  • Manaos – Située au coeur de l'Amazone. Point d'accès aux parcs nationaux d'Anavilhanas et de Jaú.
  • Natal – Point de départ pour partir à la découverte des plages et paysages naturels paradisiaques de l'état de Rio Grande do Norte.
  • Porto Alegre – L'une des plus riches mégalopoles du Brésil ; plus grande agglomération urbaine du sud du pays.
  • Recife – Surnommée la "Venise brésilienne", elle s'étend sur plusieurs îles reliées par de nombreux ponts.
  • Rio de Janeiro – Connue dans le monde entier, cette ville magnifique est notamment célèbre pour son carnaval et sa monumentale statue du Christ Rédempteur.
  • Salvador – La toute première capitale du Brésil, elle abrite un mélange unique de cultures indigène, africaine et européenne.
  • São Paulo – La plus grande, riche et cosmopolite ville du Brésil.

Stades[modifier]

Caption
Stade Ville Capacité
Amazônia Arena (Vivaldo Lima Arena) Manaos 42.374
Baixada Arena (Estádio Joaquim Américo Guimarães) Curitiba 41.456
Beira-Rio Stadium (Estádio José Pinheiro Borda) Porto Alegre 48.849
Corinthians Arena São Paulo 65,807
Castelão (Estádio Plácido Aderaldo Castelo) Fortaleza 64,846
Dunas Arena (João Cláudio de Vasconcelos Machado) Natal 42,086
Fonte Nova (Arena Professor Octávio Mangabeira) Salvador 56,500
Mané Garrincha Stadium (Estádio Nacional de Brasília) Brasília 70,064
Maracanã Stadium (Estádio Mário Filho Rio de Janeiro 76,804
Mineirão (Estádio Governador Magalhães Pinto) Belo Horizonte 62,16
Pantanal Arena Cuiabá 42,968
Pernambuco Arena Recife 44,248

Shopping[modifier]

A faire[modifier]

La plage de Copacabana, à Rio de Janeiro
Vue aérienne de la forêt amazonienne, près de Manaos

Même en dehors des matchs de football, le pays a beaucoup à offrir en termes d'activités :

  • Plages- On trouve de fabuleuses plages quasiment tout le long du front de mer brésilien, qui est immense, et les activités de plage font partie intégrante de la culture brésilienne. C'est particulièrement vrai à Rio de Janeiro, où tongs et vêtements légers sont de rigueur, notamment sur les célèbres plages d'Ipanema et de Copacabana. En dehors de Rio de Janeiro vous trouverez des plages très agréables à Fortaleza, Natal, Recife, et Salvador. La région côtière de l’État éponyme de São Paulo se trouve à une heure de route à peine de la ville, représentative du Brésil tel qu'on se l'imagine, avec de nombreuses plages plus belles les unes que les autres et une délicieuse cuisine basée sur les produits de la mer. Qu'on soit jeune ou vieux, à São Paulo, c'est là où l'on va pour profiter à fond de son week-end.
  • Forêt tropicale amazonienne- Le Bassin amazonien abrite plus de la moitié des forêts tropicales restantes du globe, plus de 60% se trouvant dans le nord du Brésil ; il s'agit d'un territoire gigantesque -de la taille de l'Europe- où évolue une incroyable biodiversité, tant végétale qu'animale. Si vous vous rendez à Manaos, ne manquez cela pour aucun prétexte parce que la ville, de par sa localisation, offre de nombreuses opportunités d'excursion dans la jungle etc.
  • Architecture coloniale - de nombreuses villes arborent encore les vestiges du passé colonial du Brésil, qui comprend des églises, des monastères, des forts, et autres bâtiments très bien conservés. Ces vestiges se trouvent en grand nombre dans des villes telles que Rio de Janeiro ou Salvador.

Sécurité[modifier]

Rester en contact[modifier]

Par téléphone, ligne terrestre[modifier]

Le code international du Brésil est le 55, suivi d'un code régional à deux chiffre. Les numéros de téléphone comptent 8 chiffres. certaines n'avaient que 7 chiffres dans leurs numéros d'appel jusqu'en 2006, donc si vous tombez sur de vieilles références, vous saurez pourquoi. CEs numéros ne fonctionnent bien sûr plus à moins d'ajouter un autre chiffre. (En général, ça marche en ajoutant "2" ou "3" au début de la séquence).

Séries de 8 chiffres débutant par "2" ou "5" correspondent à des lignes terrestres, tandis que des séries de 8 débutant par 6 ou 9 correspondent à des numéros portables. Quelle que soit la ville où vous vous trouvez, les numéros d'urgence seront les suivants :

  • 190 - Police
  • 192 - Ambulance
  • 193 - Pompiers

Cependant, courtoisie faite aux Américains, le 911 vous dirigera également vers la Police.

pour appeler un autre code de zone ou un autre pays, il vous faudra faire appel à une compagnie disposant d'un indicatif de compagnie téléphonique à 2 chiffres. les compagnies disponibles varient en fonction de la région d'où vous appelez, et aussi où vous destinez votre appel. Les codes/compagnies 21 (Embratel) et 23 (Intelig) sont présentes dans toutes les zones.

Le format téléphonique international pour les appels depuis d'autres pays vers le Brésil sont +55-(code de zone)-(numéro de téléphone) Au Brésil :

  • Pour appeler vers une autre zone : 0-(code compagnie)- (code zone)-(numéro de téléphone)
  • pour appeler vers un autre pays : 00-(code compagnie)-(code pays)-(code zone)-(numéro de téléphone)
  • Appel en PCV local : 90-90-(numéro de téléphone)
  • Appel en PCV vers une autre zone : 90-(code compagnie)-(code pays)-(numéro de téléphone)
  • Appel en PCV vers l'international : 000111 ou viar Embratel au 0800-703-2111


Par téléphone portable[modifier]

Le Brésil dispose de 4 opérateurs nationaux : Vivo, Claro, OI et TIM, etd es opérateurs plus modestes, tels que Nextel, CTBC-ALGAR, et Sercomtel. OpenSignal est un outil indépendant permettant de comparer les opérateurs Brazil cell coverage maps.

Les SIM cartes (pré-pago) pour téléphone GSM sont très faciles à trouver, que ce soit dans les kiosques, les épiceries, les supermarchés, etc. Une couverture 3G/HSDPA est présente surtout dans les grandes villes des États du sud-est et les capitales d’États. notez que les opérateurs peuvent employer différentes fréquences (2100 MHz etc.) Il est possible de débloquer un téléphone dans n'importe quelle boutique de téléphonie.

Toutes les compagnies majeures (Vivo, Claro, TIM et Oi) permettent de recevoir des SMS ainsi que des appels ou d'en emettre à destination de l'étranger.

Par internet[modifier]

Les cybercafés(Lan houses) sont très largement présents, y compris dans les petites villes.

De plus en plus d'hôtels, d'aéroports et de centres commerciaux disposent de points Wi-Fi.