Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Corée du Nord

De Wikitravel
Extrême-Orient : Corée du Nord
Aller à : Navigation, rechercher
Corée du Nord Drapeau
Pyongyang
Localisation
Capitale P'yŏngyang
Régime République populaire
Superficie total : 120 540 km²
terre : 120 410 km²
eau : 130 km²
Population 22 665 000 habitants
(estimation 2009)
Monnaie won (KPW)
Langue Coréen
Religion Bouddhisme
Confucianisme
Christianisme
Cheondoïsme
Électricité 220V/50Hz, prise européenne
Indicatif tél. +850
Fuseau horaire UTC+9


La Corée du Nord [1], de son nom officiel la République populaire démocratique de Corée, est un pays d'Asie de l'Est, voisin de la Chine, de la Russie et de la Corée du Sud (la République de Corée).

Les voyageurs étrangers sont accompagnés d'un guide, d'un interprète et d'un chauffeur durant l'ensemble de leurs voyages organisés par des agences spécialisées comme par exemple North Korea Travel. Les déplacements en Corée du Nord s'effectuent généralement dans le cadre de groupes mais il est possible de faire des circuits privés.

Outre 100 000 Sud-Coréens, quelque 3.000 Occidentaux se rendent chaque année en Corée du Nord : si la volonté de découvrir l'un des pays réputés les plus difficiles d'accès au monde constituent souvent la principale motivation des visiteurs, les sites historiques et les paysages naturels offrent d'autres atouts pour accroître le tourisme que les autorités nord-coréennes cherchent à développer.

Comprendre[modifier]

La Corée du Nord est un pays marqué par une double culture asiatique, imprégnée de confucianisme et de socialisme.

Travel Warning AVERTISSEMENT Sous aucune circonstance vous ne direz quelque chose qui puisse être perçu pour une insulte envers Kim Il-sung, Kim Jong-Il, Kim Jong-Un, le Juche, le peuple et l'administration nord-coréenne. Évitez le sujet si vous le pouvez. Gardez à l'esprit que toute personne peut-être un policier en civil ou un informateur. Vous et votre guide allez surement au devant des graves ennuis mais soyez sûr que votre guide en subira la plus lourde part. "Des ennuis" ne siginifie pas une tape sur les doigts. La Corée du Nord est connue pour ses sanctions extrêmement sévères qui vont pour les guides de longues peines jusqu'à une vie sous torture dans les camps de travail forcé, tandis que vous serez condamné à un petit séjour dans une prison ou un camp de travail, déporté, et banni. Vous serez sous surveillance et sous écoute pendant tout votre voyage.

Géographie[modifier]

Climat[modifier]

Histoire[modifier]

Population[modifier]

Fêtes et jours fériés[modifier]


Régions[modifier]

La Corée du Nord comprend neuf provinces et cinq villes sous statut administratif propre.

Carte de la Corée du Nord
Côte Donghae (Hamgyong du Nord, Hamgyong du Sud, Kangwon, Kumgangsan, Rason)
Monts Baekdu (Chagang, Ryanggang)
Pyongan (Pyongan du Nord, Pyongan du Sud, Pyongyang, Sinuiju)
Hwanghae (Hwanghae du Nord, Hwanghae du Sud, Kaesong)








Villes et principaux sites touristiques[modifier]

  • P'yŏngyang, la capitale abrite deux hôtels internationaux (l'hôtel Koryo et l'hôtel Yanggakdo, tarif de ce dernier : 170 dollars la nuit, mais importantes réductions pour les groupes) qui assurent l'ensemble des services des hôtels internationaux de luxe.

Pyongyang est une ville où ont été aménagés de nombreux espaces verts et dont l'architecture monumentale, inspirée du style socialiste soviétique, comporte de nombreuses fresques et monuments à la gloire du socialisme coréen : métro, palais mémorial de Kumsusan abritant la dépouille mortelle du président Kim Il-sung, arc de triomphe de Kim Il-sung, tour de l'idée Juche...

La capitale est le point de départ et d'arrivée des circuits touristiques en Corée du Nord.

Présentation de Pyongyang sur le site officiel Naenara : [2].

  • Les autres étapes principales des circuits touristiques sont :

- la ville de Kaesong, ancienne capitale du royaume coréen de Koryo (918-1392), dont la visite est généralement couplée avec celle de la zone démilitarisée (au site de Panmunjeom) toute proche ;

- les monts Kumgang (en coréen : Kumgangsan), à l'Est du pays, ont été largement ouverts au tourisme intercoréen et ont accueilli le millionième visiteur sud-coréen au cours de l'été 2005 ; les visiteurs aux monts Kumgang logent traditionnellement dans la ville portuaire de Wonsan ;

- à la frontière sino-coréenne, le Mont Paektu est considéré par les Coréens comme l'une des plus belles montagnes de la péninsule, mais n'est actuellement accessible que par car à l'issue d'un trajet de plus d'une demi-journée ;

- au nord de Pyongyang, les monts Myohyang abritent notamment plusieurs des principaux temples bouddhistes de Corée du Nord, dans un paysage de pics et de vallées encaissées préservées de l'industrialisation ;

- dans la région portuaire de Nampo, débouché maritime de Pyongyang se trouve le grand barrage de la mer de l'Ouest.

Statues de guerriers Coréens

Autres circuits[modifier]

Des circuits spécialisés - axés sur la découverte de la nature, le trekking, les voyages en locomotives... - sont possibles, l'ensemble des déplacments étant organisés par l'agence officielle nord-coréenne pour les voyages internationaux (lien [3]).

Plusieurs tours operators proposent des voyages organisés généralistes ou thématiques, dont certains spécialisés dans les déplacements en Corée du Nord, comme l'agence suèdoise Korea Konsult ([4]) et l'agence britannique Koryŏ Tours ([5]).

l'agence française "Accent d'asie" ([6]) propose aussi des circuits en Corée du Nord .

Arriver[modifier]

En avion[modifier]

La compagnie aérienne officielle de Corée du Nord est Air Koryo. Elle assure un service de liaisons intérieures et internationales.

Les villes internationales reliées à Pyongyang sont :

- Pékin (Chine) - 2 vols hebdomadaires

- Bangkok (Thaïlande) - 1 vol

- Khabarovsk (Russie) - 1 vol

- Macao - 1 vol

- Shenyang (Chine) - 2 vols

- Vladivostok (Russie) - 2 vols

Il y a également, de temps en temps, des vols à destination ou en provenance de Moscou, Tokyo, etc.

D'autres compagnies, notamment Aeroflot et Air China, organisent des déplacements, mais de manière moins régulière, en direction ou à destination de Corée du Nord.

En bateau[modifier]

Des liaisons régulières sont organisées par les Coréens du Japon, membres de la Chongryon, entre l'archipel nippon et la péninsule coréenne, mais ils n'accueillent pas en principe de visiteurs non-coréens.

Les liaisons touristiques entre le Nord et le Sud de la Corée sont principalement assurées par voie maritime par un ferry de Hyundai qui débarque en Corée du Nord du Kosong

En train[modifier]

L'ouverture d'une liaison ferroviaire entre la Corée du Nord et la Corée du Sud est prévue dans le cadre du rapprochement intercoréen, mais sans calendrier précis en février 2006 s'agissant du trafic de voyageurs. Cependant le trajet "test" d'un train transportant 200 coréens (dont la moitié du sud et la moitié du nord) devait avoir lieu le 25 mai 2006 mais a été annulé à la dernière minute.

Outre la possibilité de rejoindre la Corée du Nord par le transsibérien, les liaisons ferroviaires, d'une durée de ving-quatre heures, s'effectuent principalement avec la Chine : le train Pékin-Pyongyang (départ 17h25 de Pékin) circule les lundis, mercredis, jeudis et samedis ; la liaison Pyongyang-Pékin est assurée les mêmes jours, à 10h10 au départ de Pyongyang.

Par la route[modifier]

Accès impossible par la route en provenance de la Corée du Sud.

Depuis 2001 la fédération coréenne de moto assure des rallies vers la Corée du Nord (coût en août 2002 : 1.000 dollars par conducteur).

Circuler[modifier]

Si les principales villes de Corée sont reliées à la capitale Pyongyang par avion et par train, les déplacements des groupes à l'intérieur du pays s'effectuent principalement en car.

Il est impossible pour un étranger de conduire soi-même un véhicule, même en location.

Voir l'article détaillé de Wikipédia sur les transports en Corée du Nord : [7].

Parler[modifier]

Le coréen, langue officielle, parlé en Corée du Nord est identique à celui parlé en Corée du Sud, à la différence notable que les termes d'origine étrangère utilisé au Sud ont un équivalent coréen au Nord : beaucoup de mots d'origine anglaise, entrés dans le vocabulaire courant en Corée du Sud, n'existent pas en tant que tels en Corée du Nord.

En outre, l'utilisation de hanja (idéogrammes d'origine chinoise) au milieu de textes en hangeul (l'alphabet coréen qui signifie littéralement "la grande écriture") n'est présente qu'au sud alors que le nord utilise exclusivement le hangeul.

Loger[modifier]

À Pyongyang, les visiteurs occidentaux logent dans l'un ou l'autre des deux hôtels internationaux de la capitale, l’hôtel "Koryŏ" ou l’hôtel "Yanggakdo". Inachevé, l'"hôtel Ryugyong" aurait été le plus haut hôtel de tourisme au monde.

Acheter[modifier]

Les soieries coréennes peuvent être achetées tant au Nord qu'au Sud de la péninsule. Les paiements des étrangers s'effectuent exclusivement en euros.

Les timbres, monnaies, objets artisanaux constituent quelques-uns des principaux articles achetés par les touristes en Corée du Nord.

Les badges représentant le président Kim Il-sung, fondateur de la Corée du Nord, et que portent l'ensemble des Nord-Coréens adultes ne sont pas à vendre en Corée du Nord.

Il est maintenant également possible depuis 2013 d'acheter un accès à Internet sur son téléphone cellulaire (probablement accessible uniquement dans la capitale).

Manger[modifier]

La cuisine coréenne peut être dégustée dans les principaux hôtels de la ville, ainsi que dans les restaurants des grandes villes (notamment les restaurants bateaux de Pyongyang n° 1 et 2). Les visites de Kaesong comportent souvent un repas traditionnel coréen.

Goûter la cuisine coréenne à la saveur épicée est une expérience unique pour le palais. Riches en vitamines et faibles en calories, les plats coréens utilisent divers ingrédients tels que l’ail, le piment rouge, le poireau, la sauce de soja, la pâte de haricot fermentée, le gingembre et l’huile de sésame. Vous ne pouvez quitter la Corée sans avoir goûté le kimchi, ce plat de chou fermenté et très pimenté ; célèbre aujourd’hui dans le monde entier, qui accompagne chaque repas coréen. Il en existe des dizaines de variété : estomacs fragiles, consommez avec modération ! Les visiteurs européens apprécieront sans doute mieux le galbi et le bulgogi. Ces deux plats de viande, porc ou boeuf, agrémentent toujours les repas de fête. Le galbi ressemble un peu aux « côtelette » chinoises et le bulgogi se compose de lamelles de viande marinées dans une sauce à base d’ail et d’autres condiments. Ces plats sont très peu épicés et sont cuits au charbon de bois, sur un barbecue au centre de la table. Une des particularités de la table coréenne réside dans le fait que tous les plats sont servis en même temps. Autrefois le nombre de plats d’accompagnement variait de trois pour les gens ordinaires à douze pour les membres de la famille royale. L’arrangement de la table différe si le plat principal se compose de nouilles ou de viande. Des règles formelles ont été élaborées pour la table, révélant l’attention des coréens portée à la nourriture. Autre particularité, la cuillère est plus utilisée qu’en Chine et au Japon surtout pour les soupes.

Plats[modifier]

  • Jeon (Plats frits) - Des champignons, des courgettes, des filets de poissons, des huîtres ou des poireaux farcis à la viande hachée sont roulés dans la farine, plongés dans des oeufs battus, et puis frits dans une casserole. Il y a également des jeon de type « crêpe » : la poudre de fèves de mung, la farine du blé ou de la pomme de terre râpée est employée pour faire une pâte lisse, et l'oignon, le kimchi, ou du porc coupé sont incorporés, puis frits.
  • Jjim et Jorim - Jjim et jorim sont semblables. Les viandes ou les poissons sont bouillis à feu doux assaisonnés de sauce de soja et d'autres ingrédients jusqu'à ce que le tout devienne tendre et savoureux. Jjim se rapporte également à un plat cuit à la vapeur.
  • Gui (Grillades) - Le bulgogi (boeuf mariné coupé en fines tranches) et le galbi (côtes de boeuf marinées) sont des exemples bien connus de Gu-i. Les poissons aussi sont souvent grillés.
  • Jjigae et jeongol (Le ragoût et les cocottes en terre) - Moins aqueux et plus consistant que le potage, ces plats peuvent constituer le plat principal d'un repas. Le ragoût de pâte de soja ou jjigae est très populaire. Le Jeongol est habituellement cuit dans un plat de cocotte en terre sur le feu pour le dîner. Des nouilles, des champignons de pin, du poulpe, des tripes et des légumes sont les meilleurs ingrédients pour le jeongol.
  • Hoe (Poissons crus) - Le poisson cru découpé en tranches est de plus en plus connu dans le monde entier. Le thon, le carrelet, les huîtres, la raie, le concombre de mer, l'ormeau, l'oursin, le calamar sont populaires en Corée et le boeuf aussi parfois se mangent crus. Ils sont accompagnés de feuilles de sésame ou de laitue, et les sauces de pâte de gingembre, de moutarde ou de poivron rouge apportent un goût âpres ou relevé. NB : « houe » se prononce " hwé."
  • Namul (Plats de légumes verts ou sauvages) - L'alimentation coréenne se compose de centaines de légumes et de plats de légumes verts sauvages différents appelés namul . Un petit tour sur un marché coréen vous montrera la variété et diversité des légumes verts peu communs à l’europe. Le namul est habituellement blanchi, frit et assaisonné avec du sel, de la sauce de soja, de graines de sésame, de l'huile de sésame, de l'ail et de l’oignon vert.
  • Jeotgal (Fruits de mer fermentés avec de la saumure) - Les poissons, les palourdes, les crevettes, les huîtres, les oeufs de poissons sont populaires pour faire le jeotgal. Ils sont très salés. C'est un plat d'accompagnement qu'on déguste avec du riz bouilli, il est parfois ajouté au kimchi ou employé pour assaisonner d'autres nourritures.
  • Juk (Bouillon) - Parfois le bouillon est un fortifiant pour la santé. Les pignons, les haricots rouges, le potiron, l'ormeau, le ginseng, le poulet, les légumes sont bons pour la santé, les champignons et les pousses de haricot forment la plupart des ingrédients de ce bouillon très populaire.
  • Guk et tang (Potages et soupes) - La table coréenne n'est jamais complète sans potage. Des légumes, de la viande, des poissons et des mollusques et des crustacés, de l'algue, et même des os de vache bouillis sont utilisés pour faire le guk ou le tang.
  • Bap (Riz) - Le riz bouilli fait partie intégrante et indispensable de l'alimentation coréenne. De l’orge, des haricots, de la châtaigne, du millet ou d'autres céréales sont souvent ajoutés pour lui donner un goût spécial et davantage de valeur nutritive.
  • 김치 Kimchi (Chou fermenté et pimenté) - Ingrédient : Chou chinois(radis, concombre, etc), radis emincé, piment en poudre, ail emincé, oignons emmincés, saumure de poisson, sel, etc...
Le kimchi est un plat végétal fermenté permettant une conservation prolongée. Dans le passé, les Coréens avaient l'habitude de le préparer comme nourriture de remplacement des légumes frais pendant les mois d'hiver. Aujourd'hui, les ménagères préparent toujours une grande quantité de kimchi d'hiver, à la fin novembre ou début décembre. Cet événement annuel dans tout le pays s'appelle le gimjang.
L'introduction du poivron rouge de l'Europe, par le Japon, au 17ème siècle a apporté une innovation importante au kimchi et au régime alimentaire coréen en général. Maintenant, on compte plus de 160 variétés de kimchi différents par région et des ingrédients. Le kimchi est le plat d’accompagnement de base à chaque repas coréen ; c'est également un ingrédient dans d'autres plats populaires tels que le ragoût de kimchi, les crêpes de kimchi, le riz et les ramyeon de kimchi frits (nouilles). Le kimchi est largement essayé dans diverses manières dans un effort de créer de nouveaux goûts et de nouvelles saveurs. Actuellement le kimchi gagne la popularité dans le monde entier pour ses capacités de valeur nutritive et de prevention contre la maladie.
Il s’agit d’un aliment à base de chou ou d’autres légumes qui est soumis à fermentation après avoir été conservé dans le sel puis recouvert d’une sauce. Il en existe une grande diversité : le kimchi de chou, le kimchi de concombre, kimchi de radis, kimchi d’oignon, etc. Le kimchi renferme différents nutriments : ferments lactiques, sels minéraux, vitamines.
  • 비빔밥 Bibimpap (Riz mélangé avec un assortiment froid de légumes) - Ingrédients : Riz, jeunes pousses de fougère, racines de campanule, pousses de soja, lamelle de boeuf, pâte de piment, huile de sésame, etc...
Il s’agit d’un plat de riz où l’on ajoute différents légumes que l’on y mélange juste avant la dégustation. Sa richesse en nutriments provient de sa diversité en légumes. Le bibimpap de Jeonju est le plus connu.
  • 불고기 Bulgogi (Boeuf marinée à la sauce de soja) - Ingrédients : Viande de boeuf (viande de porc), jus de poire, sucre, huile de soja, ail émincé, oignons émincé, huile de sésame, etc.
C’est un plat de viande de boeuf ou de porc finement coupé et mariné avant la cuisson.
  • 갈비구이 Galbi Gui (Côte grillés) - Ingrédients : Côte de boeuf (travers de porc), sucre, sauce de soja, oignons émincés, ail émincé, huile de sésame, etc...
C’est une grillade de travers de porc ou de boeuf marinés.. La grillade de Galbi de Suwon est le plus connu.
  • 삼계탕 Samgyetang - Ingrédients : Un poulet, riz gluant, ginseng, ail, marrons, jujubes, etc...
il s’agit d’un petit poulet dont l’intérieur a été vidé pour être ensuite fourré de plusieurs ingrédients puis bouilli.
  • 물냉면 Mul Naengmyeon (Nouilles de sarrasins froides) - Ingrédients : Nouilles de sarrasins ou de blés, bouillon de viande, tranche de viande (boeuf), émincé de concombre, émincé de chou, oeuf dur, etc.
Les mul naengmyeon sont des nouilles cuites dans un bouillon de boeuf. Cette version des naengmyeons est très rafraîchissante cependant les naengmyeon peuvent aussi être consommées sans bouillon, mélangées avec de la pâte de piment, on appelle cette version, « bibim naegmyeon ».
  • 해물탕 Haemul Tang (Soupe aux fruits de mer) - Ingrédients : Crabe, coquillages, crevettes, poissons, radis, pousses de soja, pâte de piment, poudre de piment, oignons, ail, etc.
Il s’agit d’une soupe obtenue en faisant bouillir des fruits de mer avec de la pâte et de la poudre de piment. La particularité de cette soupe c’est sa saveur à la fois piquante et rafraîchissante.
  • 김치찌개 Kimchi Jjigae (Soupe de kimchi) - Ingrédients : Kimchi, viande de porc, huile de sésame, oignons, ail, etc.
La recette du kimchi jjigae consiste à faire revenir de la viande de porc puis à y ajouter de l’eau et du kimchi pour finalemement faire bouillir le tout. Si le kimchi utilisé est acide le goût s’en retrouve amélioré.
  • 닭갈비 Dak galbi (Côte de poulet avec des légumes) - Ingrédients : poulet, pâte de piment, patates douce, poudre de piment, sucre d’orge, sucre, ail émincé, oignons, etc.
Il s’agit d’un plat où l’on fait revenir du poulet mariné. Le dak galbi de Chuncheon est le plus réputé.
  • 설렁탕 Seollongtang (Soupe de boeuf) - Ingrédients : riz, boeuf, bouillon de boeuf, oignons, ail émincé, (pâte de piment, piment en poudres à volonté), poivre, sel, etc.
C’est un plat composé d’un bouillon de boeuf, de riz et d’assaisonnements. L’idéal est de faire bouillir la viande de boeuf une dizaine d’heures afin d’obtenir un bouillon consistant.
  • 갈비탕 Galbi Tang (Soupe aux travers de boeuf) - Ingrédients : travers de boeuf, radis, oignons, ail, poivre, huile de sésame, poudre de graine de sésame, etc.
Soupe obtenue en faisant bouillir du radis et du travers de boeuf. L’idéal est de le consommer ce bouillon épais avec du riz.
  • 죽 Juk (Potage onctueux) - Ingrédients : diverses céréales
Soupe très épaisse obtenue en faisant bouillir longtemps des céréales dans un volume d’eau 6 à 7 fois supérieur. Il en existe de nombreuses variétés : Juk au sésame, juk aux pignons de pin, juk à la jujube, juk au boeuf, juk à la citrouille, juk à l’ormeau.

Dessert[modifier]

  • Tteok (gateau traditionnel) - Le ddeok est un gâteau coréen traditionnel fait à partir de la poudre de riz. Les Coréens le préparent pour des occasions de fête telles que le mariages et anniversaires aussi bien que pour des services commémoratifs aux aïeux. Ils le préparent également aux occasions saisonnières pour Seollal (nouvelle année lunaire) et Chuseok (fête des moissons). Les Coréens ont coutume de préparer le ddeok quand ils déménagent, et distribuent un plateau à leurs nouveaux voisins. Il constitue un encas naturel et sain.
  • Hanggwa (sucrerie traditionnelle) - Le hangwa est apprécié pour ses couleurs et ses formes artistiques et décoratives aussi bien que pour son goût doux et agréable. Souvent pris avec des boissons traditionnelles, il est considéré comme un encas sain ou un dessert classique. Les jolis paniers ou les boîtes de hangwa font également d'excellents cadeaux, particulièrement appréciés des personnes âgées. On les trouve dans les magasins spécialisés dans les gâteaux et les bonbons traditionnels et dans certains rayons des grands magasins.
  • Gangjeong - Ce bonbon léger est fait à partir de riz gluant et de miel. Il est cuit en friteuse et enduit avec des grains de riz soufflés, de la cannelle et du sésame.
  • Hwachae (boissons froides traditionnelles) - Les boissons froides traditionnelles s'appellent hwachae. Elles sont habituellement faites avec du jus de fruits ou de céréales, et adoucies par du sucre ou du miel, ou assaisonnées et colorées avec l'omija (fruit aux "cinq goûts" de l'arbre de Schisandra chinois). Il y a également des hwachae faits à partir d'herbes médicinales traditionnelles, d'azalée ou de pin.
  • Sikhye - Sikhye est une boisson sucrée à base de riz. Les Coréens l'aiment tellement qu'on le trouve maintenant en canettes.
  • Sujeonggwa - Cette boisson douce est relevée avec du gingembre et de la cannelle. Des kakis et des pignons secs ramollis sont ajoutés dans le verre.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Même si leurs guides souhaiteront les accompagner, les touristes étrangers peuvent se déplacer seuls dans Pyongyang (à verifier). Comme en Corée du Sud, les Nord-Coréens apprécient les cafés (en coréen : tabang) et sont des amateurs de bière et de vin. La Corée du Nord produit égalemnt des vins locaux.

Le "Diplomatic club" est la principale boîte de nuit de Pyongyang, réservée aux étrangers. Le sous-sol de l'hôtel Yanggakdo comporte une salle de jeux et un salon de massage.

Il existe également une autre boite de nuit à Pyongyang, mais celle ci est reservée aux dirigeants du Parti du Travail de Corée (PTC).

Etudier[modifier]

Il est impossible d'étudier en Corée du Nord pour un Occidental. Le pays est très fermé et extrêmement méfiant à l'égard des Occidentaux.

Travailler[modifier]

Il est impossible de travailler en Corée du Nord pour un Occidental. Le pays est très fermé et extrêmement méfiant à l'égard des Occidentaux.

Sécurité[modifier]

La Corée du Nord est l'un des pays les plus sûrs au monde, même si quelques rares vols ont été signalés à l'aéroport de Pyongyang.
Comme indiqué plus haut, ne jamais faire de critiques concernant Kim Il Sung, Kim Jong Il, Kim Jong Hun, le Juche, le parti et le peuple (sous peine d'une prolongation de temps de voyage non sympathique..)
Également, évitez les vêtements, attitudes qui peuvent faire penser que vous êtes des Etats-Unis (le peuple Nord-Coréen a été élevé contre les Etats-Unis)

Santé[modifier]

Aucun vaccin n'est obligatoire.

Il est conseillé de se munir d'une trousse de toilette comportant les principaux médicaments courants, notamment contre la diarrhée.

Respecter[modifier]

Quand les Coréens se saluent, ils s'inclinent mutuellement pour montrer leur respect.

La langue coréenne a plusieurs niveaux de langue pour montrer le respect.

Si vous prenez ou recevez quelque chose d'une personne plus âgée, utilisez toujours les deux mains. Si ce n'est pas possible, vous pouvez soutenir votre bras droit avec votre main gauche.

De même, quand vous serrez la main à quelqu'un vous devez soutenir votre bras droit avec votre main gauche.

Quand vous prenez un verre avec quelqu'un de plus âgé, vous devez tourner la tête au moment de boire effectivement dans le verre.

Une personne plus jeune que vous aura souvent beaucoup de mal à refuser de boire si vous lui proposez. Donc, faites attention à ne pas proposer plus que le raisonnable.

Communiquer[modifier]

Le guide et l'interprète francophones, qui vous accompagneront dans l'ensemble de vos déplacements, seront vos contacts privilégiés avec l'ensemble des Coréens que vous rencontrerez.

Contacts utiles[modifier]

Pour réserver votre séjour en Corée du Nord, il est conseillé de s'adresser à un tour operator spécialisé, une ambassade (ou une délégation générale) qui assure les modalités de visa (délai minimum recommandé : 15 jours) ou à une association d'amitié.

Agences spécialisées dans l´organisation de circuits dans la RPDC:

France[modifier]

  • Délégation Générale de la République Populaire Démocratique de Corée, 3, rue Asseline, 75014 Paris.
  • Association d'Amitié Franco-Coréenne (AAFC), 13, rue François-Laurent Gibbon, 92 220 Bagneux. Site de l'AAFC

Belgique[modifier]


Suisse[modifier]

  • Comité Suisse-Corée, Lötscher Martin, Korrektor, Mischelistr. 55, 4153 Reinach BL. Tel 0041 61 711 19 95 begin_of_the_skype_highlighting 0041 61 711 19 95 end_of_the_skype_highlighting begin_of_the_skype_highlighting 0041 61 711 19 95 end_of_the_skype_highlighting begin_of_the_skype_highlighting 0041 61 711 19 95 end_of_the_skype_highlighting begin_of_the_skype_highlighting 0041 61 711 19 95 end_of_the_skype_highlighting


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites