Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Catalogne

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher

La Catalogne [1] est, plus qu"une région d'Espagne, une communauté autonome bilingue touristique [2] et dynamique.

Villes[modifier]

Autres destinations[modifier]

Comprendre[modifier]

Arriver[modifier]

Depuis la France[modifier]

Les points de passage sont nombreux mais de commodité variable:

  • Par la Côte Vermeille : une route d'abord à 2x2 voies puis à double sens part de Perpignan et permet de passer la frontière à la sortie de Cerbère où l'on pénètre immédiatement à Port-Bou du coté espagnol sur la N-260.
  • Par le Col du Perthus : que ce soit en venant de Montpellier ou de Toulouse, l'autoroute A9 située sur la route européenne E-15 permet de franchir facilement ce poste frontière d'altitude mais l'ensemble de l'itinéraire est à péage. Cependant, il est possible d'entrer en Espagne par le réseau routier ordinaire en traversant les cités commerçantes du Perthus sur la D900 (ex-N9...) et de La Jonquera par la fameuse N-II. Des bouchons se forment souvent en été et certains dimanches où les habitants de Perpignan vont faire leurs courses hebdomadaires, sans compter les escadrons de touristes arrivant par autocars spécialement affrétés.
  • Cerdagne : Depuis Toulouse et Foix sur la N20 - E9 ainsi que depuis Perpignan et Prades sur la N116, on rejoint facilement la frontière à la sortie de Bourg-Madame pour entrer à Puigcerdà par la N-152 coté espagnol. Pour rejoindre Barcelone, il est recommandé de suivre l'itinéraire E-9 - C-16 passant par le Tunel del Cadi payant mais évitant bien des détours avec de l'autre coté, une voie rapide puis une autoroute à péage vers Manresa qui plonge droit vers la capitale catalane. L'autre itinéraire gratuit et pittoresque mais plus éprouvant (compter au moins une heure supplémentaire de parcours...) passe par le Col de Toses et Ripoll sur la N-152 puis la voie rapide C-17 qui permet de récupérer Vic / Vich et Barcelone. Pour rejoindre la ville de Lleida / Lérida, suivre la N-260 en direction de La Seu d'Urgell juste après avoir passé la frontière et Puigcerdà.
  • Val d'Aran : une route là aussi assez sinueuse franchit la frontière franco-espagnole sur l'axe Toulouse - Lleida et la traversée du Tunel de Vielha sur la N-230 cette fois gratuit mais plutôt mal éclairé.

Depuis la Principauté d'Andorre[modifier]

Le passage se fait généralement entre Sant-Julia-de-Loria et La Seu d'Urgell. De là, on peut rejoindre Lleida / Lérida par la C-14 et Barcelone par le Tunel del Cadi à péage. Il est néanmoins possible pour les personnes en provenance du Pas de la Casa de passer par la France (Col de Puymorens...) et d'entrer en Espagne par Puigcerdà.

Depuis le reste de l'Espagne[modifier]

Les principaux itinéraires partent de Saragosse par l'autoroute AP-2 et de Valencia par l'autoroute AP-7.

Circuler[modifier]

Le réseau routier et autoroutier en Catalogne est généralement bon et de nouvelles portions de voies rapides dites "autovías" sont mises en service. Des déviations d'envergures plus modestes épargnent désormais la traversée d'agglomérations, même dans les contrées les plus éloignées. La signalisation est à présent excellente, le balisage kilométrique optimal. Des autoroutes à péage dites "autopistas" desservent les zones touristiques, les voies rapides dites "autovias" quadrillent progressivement le reste de la région. Les tarifs des autoroutes à péage catalanes figurent parmi les plus élevés d'Europe.

Le classement du réseau routier a subi de profondes modifications ces dernières années, rendant vite obsolètes vos chères cartes et atlas routiers.

Les autoroutes à péage reçoivent le préfixe AP- et les vois rapides à usage libre reprennent la lettre A-. La majeure partie des routes nationales conservent leur historique N- et les liaisons régionales ont en revanche, le préfixe C- rappelant l'appartenance à la région autonome de Catalogne. Les chemins de moindre importance comportent les premières lettres (jusqu'à 4...) utilisées pour reconnaître usuellement chaque province, par exemple GI- pour les routes desservant les environs de Gérone. Pour ces deux dernière catégories d'axes, sachez qua la couleur du cartouche varie grandement d'un recoin à l'autre, ce qui peut paraître curieux au début. Il est à noter que certaines autoroutes, qu'elles soient libres ou à péage, reçoivent le préfixe local suivant l'autorité chargée de sa gestion.

La conduite des catalans est en général assez homogène de celle du reste de l'Espagne avec toutefois un manque flagrant de discipline de la part des gens de la capitale (oui, Barcelone...). Une caractéristique à prendre en compte est que l'intervalle entre le moment où le feu pour les piétons clignote pour passer au rouge et celui où le feu pour les voitures passe au vert est beaucoup plus bref qu'en France. En outre, il est coutume de voir des voitures démarrer quand le feu piéton passe au rouge.

Limitations de vitesse :

  • Agglomération : 50 km/h
  • Routes nationales et comarcales : 90 km/h (parfois 100 km/h sur la N-II entre Gérone et La Jonquera...).
  • Autovías (voies rapides...) : 100 km/h (parfois relevée à 120 km/h...).
  • Autopistas (autoroutes à péage) : 120 km/h.

Les véhicules tractant une remorque sont limités à 80 km/h.

En ce qui concerne les infractions, tout le monde à droit à la sanction qu'il soit nordique ou slave. Chaque agent des forces de l'ordre dispose d'un carnet de traduction des infractions commises, il n'est donc pas possible d'échapper à l'amende sous prétexte de ne pas parler la langue locale. En cas d'accident grave ou d'absence des documents officiels, le véhicule peut être retenu sur place jusqu'à résolution de l'infraction. Penser à s'équiper de deux triangles de présignalisation (rangés dans le coffre...) et d'un gilet fluorescent (placé dans l'habitacle...) sous peine d'une amende de 90€ à défaut de ces équipements au complet.

Toutefois, rien ne vous empêche de stationner votre voiture dans un parking gardé (car les vols sont fréquents dans les voitures...) et de visiter Barcelone en prenant le metro, le tramway ou le bus. Pour vous motiver, dites-vous qu'à Barcelone la circulation y est aussi anarchique qu'à Paris. Si vous voulez visiter la région, vous pouvez emprunter le réseau des "ferrocariles" qui sont des trains régionaux dont la qualité de service s'avère très bonne, ou les trains de la "Renfe". Des lignes par cars desservent de manière plus fine l'ensemble de la Catalogne.

Quelques tarifs sur routes et autoroutes (au 01.06.2009...) :

  • Tunel del Cadi : 8,87€ (motos) - 11,00€ (voiture) - 11;53 à 30,19€ (véhicules avec remorques et utilitaires selon caractéristiques...)
  • AP-7 de la frontière à Barcelone : 11,65€
  • AP-7 de la frontière à Gérone : 6,25€
  • AP-7 de Barcelone à Gérone : 6,60€
  • AP-7 de Barcelone à Tarragone : 7,45€
  • AP-2 de Barcelone à Lleida / Lérida : 13,50€
  • C-16 de Barcelone à Manresa : 2,39€ (motos) 4,78€ (véhicule de tourisme...) du lundi au vendredi, les tarifs étant presque doublés les week-ends et les jours feriés.

A voir[modifier]

Parler[modifier]

La Catalogne est une Communauté Autonome bilingue. Le catalan et l'espagnol (appelé plus volontiers "castillan") en sont les langues officielles. Le catalan est parlé par 70% de la population environ et l'agglomération de Barcelone, ayant attiré beaucoup de monde du reste du pays ou d'autres pays, est la zone où l'espagnol est le plus parlé au jour le jour. En revanche, les panneaux, les directions, les noms de rue, etc. sont entièrement rédigés en catalan. Pour ce qui est des commerces, des restaurants, des transports, le bilinguisme est assez respecté, avec une légère prédominance de l'espagnol sur Barcelone.

Shopping[modifier]

Se restaurer[modifier]

La Catalogne est, avec le Pays Basque, la zone traditionnelle du bien-manger en Espagne. Bien entendu, le monde moderne, la rapidité des échanges, l'éclosion de grandes villes fait que l'on mange mieux partout dans le monde. Il reste malgré tout cette tradition de la bonne cuisine en Catalogne. Pour s'en convaincre, on peut regarder la carte des étoiles attribuées par le guide Michelin, particulièrement concentrées en Catalogne.

On peut distinguer la cuisine catalane entre la cuisine du littoral et celle de l'intérieur. Sur le littoral, les poissons et les plats de riz sont rois (en particulier les riz au bouillon : "arroç caldós"). Dans les terres, il est très apprécié de manger dans une "masia" (grande maison de campagne traditionnelle convertie en restaurant) des plats souvent simples mais bons (viandes grillées, en particulier la saucisse "butifarra", les joues de porc "galtes", etc., accompagnées d'haricots blancs "mongetes" ; entrées légères et savoureuses comme les légumes grillés "graellada de verdures", les aubergines et poivrons froids de "l'escalivada", etc.). Chaque région a sa spécialité: les escargots (cargols) à Lleida, les oignons tendres (calçots) vers Tarragone, les saucisses et charcuteries à Vic, une sorte de potée aux choux (trinxat) vers Puigcerdá, etc.

Barcelone propose des restaurants de cuisine de tous pays... la spécialité de la ville étant surtout la décoration très design des lieux.

Liste des restaurants étoilés de Catalogne

Boire[modifier]

Catalogne est célèbre par sa tradition vinnicole. Ici sont produits les meilleurs vins d'Espagne (Priorat), et aussi est le premier producteur national de cava (variante catalane du champagne).

Se loger[modifier]

Apprendre[modifier]

Sécurité[modifier]

S'agissant d'une région hautement touristique, il est prudent de surveiller ses affaires (surtout à Barcelone où la moindre seconde d'inattention sera fatale à vos "richesses") et de ne pas se promener dans des quartiers populaires que l'on ne connait pas.

Pour ceux qui désirent visiter les grandes villes avec leur véhicule personnel (qui aura sûrement des plaques étrangères...), il est recommandé à ces derniers d'opter pour des parkings payants et surveillés. Il n'est pas rare que l'on retrouve sa voiture avec une vitre cassée ou une portière tordue, même simplement pour un livre oublié sur le siège du passager.

Sur l'autoroute AP-7 ou sur la N-II entre la frontière et Barcelone, méfiez-vous toujours des automobilistes qui disent que vous avez un pneu crevé ou des flammes sortant du pot d'échappement. Ce n'est qu'une mise en scène destinée à vous faire détrousser (argent, moyens de paiement, documents officiels) par des malfrats. Si vous êtes à pied, n'acceptez jamais de monter dans leur véhicule à leur demande et soyez évasif sur le contenu de vos sacs. Insistez pour demander leur carte de police (dites "tarjeta de policia" en espagnol) tant que vous ne la verrez pas, ils finiront vite par abandonner en prétextant pompeusement de vous signaler aux autorités (drôles de manières de policier, n'est-ce pas ?...).

Si vous vous faites doubler par un véhicule banalisé et qu'un des occupants brandit une carte décorée d'une étoile, n'obtempérez pas et rejoignez tant que possible un lieu fréquenté, surtout la nuit. Une aire de service d'autoroute ou de voie rapide devrait faire l'affaire. Cela leur fera prendre la fuite sans s'aventurer plus loin à une seconde tentative contre vous.

Ces individus sont souvent d'origine sud-américaine et portent parfois des lunettes de soleil imposantes.

Afin de d'éviter cependant tout malentendu, sachez qu'il existe en Catalogne une brigade nommée "Mossos d'Esquadra" qui justement possède une poignée de voitures banalisées, avec des personnes présentées en civils. Si vous vous faites aborder de la sorte à fortiori lorsque vous êtes vous-même à pied, demandez toujours leur carte de police qu'ils ne rechigneront jamais à vous présenter et sur laquelle sera repris en toutes lettres le nom de cette brigade. Ils sont généralement munis d'un talkie-walkie et peuvent procéder à une inspection strictement visuelle si vous êtes en voiture.

Chaque ville de bord de mer dispose de son poste de police et une permanence existe de jour comme de nuit. Par ailleurs, ces derniers sont également en mesure de vous donner des indications précises s'il vous arrive de vous perdre en chemin.

Santé[modifier]

Respect[modifier]

Rester en contact[modifier]

Pour de l'information touristique, on peut aussi s'adresser à [ Envie de Catalogne], édité par l'organisme officiel de promotion du tourisme en Catalogne (Agència Catalana de Turisme).


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites