Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Burundi

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Burundi Drapeau
Vue de Bujumbura au Burundi
Localisation
Capitale Bujumbura
Superficie total : 27 830 km²
terre : 25 650 km²
eau : 2 180 km²
Population 8 691 005 habitants
(estimation 2008)
Monnaie franc burundais (BIF)
Langue Kirundi (officielle)
Français (officielle)
Swahili
Religion Catholicisme 62 %
Protestantisme 5 %
croyances indigènes 23 %
Islam 10 %
Indicatif tél. +257
Fuseau horaire UTC+2


Le Burundi est un petit pays d'Afrique de l'Est, frontalier de la République démocratique du Congo à l'ouest, du Rwanda au nord et de la Tanzanie à l'est.

Subdivisions[modifier]

Le Burundi compte 17 provinces, nommées selon leur chef-lieu :


  • Bubanza,
  • Bujumbura Mairie,
  • Bujumbura Rural,
  • Bururi,
  • Cankuzo,
  • Cibitoke,
  • Gitega,
  • Karuzi,
  • Kayanza,
  • Kirundo,
  • Makamba,
  • Muramvya,
  • Muyinga,
  • Mwaro,
  • Ngozi,
  • Rutana,
  • Ruyigi.

Villes[modifier]

Ebujs.jpg


  • Bujumbura, la capitale se trouve à l’Ouest du pays. En direction de l’Est, on visitera tout d’abord Gitega, son marché au cœur de la ville et son musée des traditions (objets anciens, photos anciennes et visites guidées.Son directeur, Jacques Mapfarakora, est une encyclopédie vivante du Burundi.). Le voyageur prendra rendez-vous pour voir le spectacle hallucinant des tambourinaires à Giheta ou à Gishora sur leur lieu traditionnel. Poursuivez vers Rutana pour admirer chutes de la Karera et la faille de Nyakazu, appelée «faille des allemands », point du la vue exceptionnel sur la plaine de Kumoso. En fin de parcours visitez Gihofi, ville en pleine expansion grâce a la nouvelle usine de sucre au cœur des plantations de canne a sucre.
  • Vers le Sud-est ne manquez pas vous rendre aux sources du Nil près Rutovu. Emportez votre costume de bain car des sources d’eau chaude vous y attendent. Dans un cadre de verdure aux charme subtil vous découvrirez sur ce trajet les derniers enclos traditionnels : habitations rondes entourées d’une cour et d’un enclos circulaire boisé entouré des pâturages et des principales cultures vivrières.
  • Vers le sud se suivent les uns les autres les petits villages de pêcheurs coinces entre le lac et la montagne abrupte. On peut se restaurer et se détendre au bord d’une plage de sable fin aménagée pour les sports nautiques, on peut y manger et boire un verre. Encore plus vers le Sud visitez Nanza-lac et pourquoi pas prenez un petit bateau pour aller par le lac en Tanzanie visiter le parc de Gombe.
  • Vers le Nord peu après Bugarama, un centre de négoce très important de produits maraîchers de qualité, vous partirez a pied a travers la foret primaire de Kibira difficile d’accès mais en cours de balisage. Continuez par Kayanza et Ngozi, deux gros centres de production et de commerce de tous les produits de la terre. Arrivés à Kirundo, tout près de la frontière du Rwanda, vous découvrirez les petits lacs di nord très paisibles et très découpes, une véritable source de sérénité. On se promènera en barque vivre en toute liberté un grand nombre d’espèces d’oiseaux (grues couronnés, canards sauvages, aigles pêcheurs, etc.).
  • Sur la route de Muyinga a Cankuzo, la visite du parc naturel de la Ruvubu s’avère nécessaire depuis qu’il est doté d’une infrastructure de logement ; vous y verrez les derniers buffles et gazelles encore préserve au Burundi, le cadre de foret primaire ne pourra que vous laisser un souvenir inoubliable.

Autres destinations[modifier]

  • Parc national de la Kibira - Perché sur la crête Zaïre-Nil avec 40.000 hectares de foret préservée, ce parc est la plus grande région naturelle encore intacte au Burundi. D’une grande richesse végétale, le parc abrite plusieurs familles de chimpanzés, de babouins, cercopithèques et colobes noirs, ils courent en tous sens a l’arrivé des visiteurs défiant toutes les lois de l’équilibre. Les 180 Km de pistes permettent la surveillance motorisée du massif forestier et l’accès facile aux touristes. On pourra s’enfoncer avec les gardes du parc dans les sous-bois sombres pour découvrir de l’intérieur les charmes de la forêt primaire, accompagne tout au long de la marche par le chant magnifique des oiseaux.
  • A l’intérieur du massif se trouve également une source d’eaux thermales. L’accès au parc se fait a travers les immenses plantations de thé de Teza et Rwegura qui constituent déjà un véritable spectacle.
  • Le Parc National de la Ruvubu - Le Parc national de la Ruvubu de part et d’autre de la rivière Ruvubu encadré de hauts massifs montagneux a été libéré de tous ses habitant et rendu à la vie sauvage. Le réseau de pistes de 100 Km environ permet d’atteindre de nombreux observatoires. Vous y logerez dans un gîte aménagé depuis peu et raconterez a vos amis le long pistage des buffles accompagnes de tous les chants des oiseaux de la faune africaine

Réserve gérée de la Rusizi[modifier]

Burundi 067.jpg
Ui.jpg
Tnt.jpg


La réserve gérée de la Rusizi sera votre première visite au Burundi car elle est proche de la capitale Bujumbura. Le delta e la Rusizi (sur 500 ha) est constitué d’une végétation de Phragmites Mauritanus, il est parcouru par quelques familles d’antilopes et par des hippopotames en quête de pâturage.

Au bout de la piste vous aurez la chance de trouver quelques crocodiles assoupis sur le sable doré des berges. En très peu de temps ce petit parc plein de charme et de frisons vous plongera dans une ambiance dépaysante a n’en point douter.

La palmerai de la Rusizi (sur la route de Cibitoke, a 10 Km de Bujumbura) ouvre ses horizons tout aussi exceptionnels. Vous y découvrirez une végétation acclimatée a une faible pluviosité (des épineux et des euphorbes) et le majestueux palmiers « Hyphane bengalensis var ventricosa ». Au sein de la réserve vous aurez l’occasion d’admirer les étangs naturels nés des méandres de la Rusizi ou des centaines d’oiseaux viennent se nourrir de poisson en toute quiétude. En s’armant d’un peu de patience vous aurez la joie de voir s’ébattre des hippopotames aussi a l’aussi dans l’eau que sur terre.

Réserve Naturelle de Bururi[modifier]

La réserve naturelle de Bururi, 3300 ha, est une forêt humide d’altitude. De la ville de Bururi vous en aurez un magnifique point de vue. On a identifié à cet endroit 117 espèces d’oiseaux et 25 espèces de mammifères dans un ensemble. Une forêt d'une grande variété.

Une randonnée pédestre sur les sentiers botaniques qui sillonnent cette forêt vous permettra d’apprécier la fraîcheur sauvage des montagnes bien couvertes d’une grande variété d’essences végétales. Située à seulement 33 Km de Rumonge, la route qui vous y amènera depuis les bords du lac, vous fera découvrir un spectacle hallucinant à chaque virage.

Les réserves naturelles forestières de Rumonge, Kigwega et Mugara sont en cours d’aménagement pour permettre aux chimpanzés et aux cercopithèques d’y trouver assez de nourriture pour y rester et se multiplier. La chute d’eaux thermales, située dans la réserve de Mugara, vous donnera l’occasion de vous livrer à un massage naturel, en vous laissant arroser tout simplement par ces eaux qui ramènent au grand jour l’énergie cachée au sein de la terre. Les plages du Tanganika, toutes proches, vous accueilleront pour un bain et un repos bien mérités.

Réserve naturelle gérée du lac Rwihinda[modifier]

Untitled.jpg
23920715.jpg

La réserve naturelle gérée du Lac Rwihinda est un véritable sanctuaire pour les oiseaux aquatiques migrateurs qui viennent s’y reproduire. Tous les oiseaux désormais protéges grâce a un effort d’aménagement des bords du lac, nichent maintenant de plus en plus nombreux sur les îlot verdoyants et les marécages tout proches. Les grues couronnes et les hérons vivent ici des jours paisibles. Des barques mise a votre disposition vous feront approcher, sans les effrayer, la plus grande variété d’oiseaux possible.

Faille de Nyakazu et chutes de la Karera[modifier]

IMG 0752.jpg
IMG 0754.jpg

L’INECN s’efforce enfin de proteger les monuments naturels de la faille de Nyakazu et des chutes de la Karera pour que la majesté de ces sites s’inscrit tout naturellement dans les circuits touristiques de Sud de pays incluant les sources thermales de Rutovu et les réserves forestières.

L’INECN vous souhaite le plus beau des dépaysement au Burundi et répondra, dans la limite de ses compétences, en toute circonstance a vos demandes les plus variées. Bon voyage chez nous et bon séjour.

Comprendre[modifier]

Encore méconnu du grand public, le Burundi offre pourtant au voyageur avide de curiosités une suite d’aventures infinies. Son climat, son paysage toujours verdoyant, la beauté de ses collines, la gentillesse de son peuple, le touriste les découvrira à quelques 8 heures d’avion de l’Europe. Une multitude d’excursions sont possibles dans la sous région des Grands lacs (Rwanda-RDC) dont le Burundi constitue le point central.

Si le voyage vers le Burundi est simple le séjour l’est également. Tout juste sorti du nouvel aéroport international de Bujumbura, la capitale et le lac Tanganika offriront aux touristes tous leurs charmes. Cette capitale de talle modeste certes, très ombragée, s’étire depuis le lac jusqu’au montagnes toutes proches. Elle offre a celui qui arrive tout le confort qu’il peut souhaiter. Ici sont établies les principales administrations et les villas au cœur des jardins plantés avec goût d’une multitude d’essences d’arbres et de fleurs odorantes. Le voyageur pourra ainsi admirer cette grande bourgade de 400.000 habitants désormais célèbre pour son élégance et la beauté de son site.

A Bujumbura les sports lacustres: planche a voile, bateau, natation sont a la portée de tous. Tout le long de l’année, le visiteur soucieux de rompre ses habitudes, verra s’ébattre en fin d’après-midi, sur la plage située près du port de plaisance du Cercle Nautique, des hippopotames protégés par la loi. Il pourra aussi les contempler la nuit en train de brouter dans les prés ou traverser les chausses au cours de leurs sorties nocturnes.

Capitale vivante, c’est la que l’on pourra acheter tous les souvenirs (vannerie, objets sculptés, livres et cartes postales). On n’oubliera pas déguster une friture de Ndagara (petit poisson dont l’espèce est très répandue dans le lac et qui est unique au monde) ; sans oublier le Mukeke, la Capitaine et le Sangala.

Après las plages, les piscines et les emplettes, Bujumbura sera le lieu des activités nocturnes insolites : bar, restaurants cosmopolites (indien, français, chinois, grec, et bien sûr burundais) et vous entraînera jusqu’ á l’aube dans ses différentes discothèque aux rythmes africains, européen et même zouk. Les repos vous sera offert dans l’un des hôtels de classe internationale ou de classe moyenne que compte la ville.

Les distances étant partout très courtes, grâce a un réseau dense de routes asphaltées ou en terre, le touriste sera très vite au centre du pays ou dans les pays limitrophes grâce au transport de son choix: individuel ou collectif. Il aura l’occasion de parcourir les routes de montagne qui offrent a perte de vue un splendide spectacle. C’est aussi le moment ou jamais de voir le travail intelligent du peuple burundais : culture, élevage, centres de négoce, cordonniers, bref…toute l’ingéniosité burundaise dans une atmosphère bon enfant.

Culture et arts[modifier]

Comme tous les jeunes pays, le Burundi garde précieusement et même jalousement tous les éléments de sa très riche culture : danse, musique, artisanat. Son idéal est d’assurer la pérennité de la mémoire de ses ancêtres a travers les objets qui’ ils ont aimés et les danses qu’ils ont pratiquées.


Arriver[modifier]

En avion[modifier]

L'aéroport International de Bujumbura

Situé à 10km du centre ville, l'aéroport International de Bujumbura est dessérvi par 8 compagnies aériennes:

-Ethiopian airlines 0001.jpg

-Air Burundi00002.jpg dessert Kigali, kilimanjaro et Entebbe tout les jours

-Kenya airways000003.jpg vols directs vers Bujumbura à raison de quatre vols par jours

-Interlink airlines000047.jpg

-Rwandair express0000005.jpg

-SN Brussel airlines000006.jpg vols directs de Bruxelles vers Bujumbura tout les mercredis et les dimanches

-TMK vols directs vers Bujumbura depuis Goma

-Fly 540 vols direct vers Nairobi et Mwanza

En train[modifier]

En autocar[modifier]

En voiture[modifier]

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

En autocar[modifier]

En voiture[modifier]

Parler[modifier]

Acheter[modifier]

Produits Artisanaux

Le Burundi produit un artisanat très riche, fin et attrayant dont certaines formes sont tout a fait inédites.

Les «Burundi» n’ont développé que récemment les arts plastiques proprement dits. On trouvera néanmoins a Bujumbura et a Gitega de forts talentueux artistes capables de sculpter de jolies scènes de village sur des bas-reliefs en bois et quelques peintres de paysages aux lointains bleutés.

Manger[modifier]

A Bujumbura

  • Restaurant "Chez Vaya" a Kiriri. Suivre ce lien pour visualiser ce restaurant qui est très bien quoté Voir
  • Restaurant "Chez Michel II" a Kabondo. Suivre ce lien pour visualiser ce restaurant qui est très bien quoté Voir
  • Restaurant "Le Belvédère" a Kiriri. Suivre ce lien pour visualiser ce restaurant qui est très bien quoté Voir

Boire un verre[modifier]

Les Burundais aiment boire un verre le soir à la sortie du bureaux autour d'une table ronde. Cette pratique est devenue comme une culture entre les barundais! Chaque personne achète un verre de bière a son voisin et vice versa; cette pratique semble comme un signe d'amitié entre les barundais.

Sortir[modifier]

Bujumbura, la capitale se trouve à l’Ouest du pays. En direction de l’Est, on visitera tout d’abord Gitega, son marché au cœur de la ville et son musée des traditions (objets anciens, photos anciennes et visites guidées). Le voyageur prendra rendez-vous pour voir le spectacle hallucinant des tambourinaires à Giheta sur leur lieu traditionnel. Poursuivez vers Rutana pour admirer chutes de la Karera et la faille de Nyakazu, appelée «faille des allemands », point du la vue exceptionnel sur la plaine de Kumoso. En fin de parcours visitez Gihofi, ville en pleine expansion grâce a la nouvelle usine de sucre au cœur des plantations de canne a sucre.

Vers le Sud-est ne manquez pas vous rendre aux sources du Nil près Rutovu. Emportez votre maillot de bain car des sources d’eau chaude vous y attendent. Dans un cadre de verdure au charme subtil vous découvrirez sur ce trajet les derniers enclos traditionnels : habitations rondes entourées d’une cour et d’un enclos circulaire boisé entouré des pâturages et des principales cultures vivrières.

Vers le sud se suivent les uns les autres les petits villages de pêcheurs coinces entre le lac et la montagne abrupte. On peut se restaurer et se détendre au bord d’une plage de sable fin aménagée pour les sports nautiques, on peut y manger et boire un verre. Encore plus vers le Sud visitez Nanza-lac et pourquoi pas prenez un petit bateau pour aller par le lac en Tanzanie visiter le parc de Gombe.

Vers le Nord peu après Bugarama, un centre de négoce très important de produits maraîchers de qualité, vous partirez a pied a travers la foret primaire de Kibira difficile d’accès mais en cours de balisage. Continuez par Kayanza et Ngozi, deux gros centres de production et de commerce de tous les produits de la terre. Arrivés à Kirundo, tout près de la frontière du Rwanda, vous découvrirez les petits lacs di nord très paisibles et très découpes, une véritable source de sérénité. On se promènera en barque vivre en toute liberté un grand nombre d’espèces d’oiseaux {grues couronnés, canards sauvages, aigles pêcheurs, etc.).

Sur la route de Muyinga a Cankuzo, la visite du parc naturel de la Ruvubu s’avère nécessaire depuis qu’il est doté d’une infrastructure de logement ; vous y verrez les derniers buffles et gazelles encore préserve au Burundi, le cadre de foret primaire ne pourra que vous laisser un souvenir inoubliable.

Monuments[modifier]

A Bujumbura, montez au « Belvédère »sur la colline surplombant la ville et vous visiterez le mausolée Prince Louis Rwagasore, fondateur du parti Uprona et héro de l’indépendance du Burundi.

A 10 km de Bujumbura vers le sud, vous vous arrêtez à un haut lieu d’histoire. C’est ici ou une pierre a été dressée pour commémorer la rencontre des célèbres explorateurs Stanley et Livingstone.

A 114 km de la capitale, sur la route Bujumbura-Ijenda-Matana, vous arrivez a Rotovu, ou est érigée une pyramide sur la source la plus méridionale du Nil a plus de 2000 m d’altitude.

Il est impossible de répertorier tous les endroits ou l’on peut s’arrêter. C’est que le Burundi reste un Eden qui défie le mauvais temps et force la sympathie. Dés votre arrivé à Nujumbura, l’Office National de Tourisme vous proposera des circuits variés a votre choix. Vous verrez tout : la faille de Nyakazu, les chutes de Karera, les points de vues sur le lac Tanganika a Vyanda ou a Kabonambo, les plantations de thé a Teza, ou a Rwegura, le lac artificiel sur ce même site est d’une rare beauté. Bref, une synthèse de curiosités au quelles il convient de consacrer une partie de vos prochaines vacances. Une chose est certaine : tous ceux qui on visité le Burundi l’ont aimé et y retourneront peut être un jour.

Les musées[modifier]

On ne pourra quitter ce pays aux riches traditions sans visiter les deux musées de Gitega et de Bujumbura.

Situé dans la deuxième ville du pays, Gitega, le Musée National conserve depuis 1955 une magnifique et riche collection ethnographique constitue d’objets lies a la royauté et a la cour tels qu’ils subsistaient dans la première moitié de 20eme siècle, une collection archéologique ainsi que des photos, historiques.

Vous y verrez réunies les plus anciennes photos des rois, princes et reines du siècle dernier. Elles sont entourés d’une multitude d’objets ayant appartenu aux hommes et aux femmes de ce pays ; parures, bijoux, paniers de toutes les régions, pots en terre pour une infinité d’usages, calebasses pour puiser ou pour barrater, lances pour la guerre et la chasse, instruments de forge et de sculpture, enfin les premières pièces de monnaie datant des diverse colonisations.

A Bujumbura, le musée vivant tout près d lac reprend une grande partie des ces objets dans un cadre plus vaste entouré d’un magnifique jardin. L’artisanat ancien et moderne y est représenté dans des jolies petites cases mais la pièce maîtresse de ce musée est la reconstitution en grandeur réelle d’u8ne habitation de type royal. On visite toutes les cours attenantes à la maison principale puis la hutte ronde couverte d’un toit en dôme tresse et recouverte d’une épaisse couche de chaume.

Le Musée vivant possède également une volière ou vivent quelques espèces d’oiseaux du Burundi et un centre de recherches herpéthologiques qui expose dans ses grandes fosses et vitrines beaucoup d’espèces de reptiles. Il est devenu un des plus importants centres d’Afrique avec sa collection enrichie depuis 1988.

Agences de voyages[modifier]

La découverte du Burundi pourra se faire via une agence de voyages. En effet, les agences de voyages opérants au Burundi seront plus à même de vous faire découvrir les richesses de ce petit pays.

Quelques adresses

  • Burundi Travel Voir Tel: +257 79 980 180 ou 78 980 180 Email: info@burundi-travel.com

Se loger[modifier]

Hôtels et logements à Bujumbura

Quelques adresses

  • Vaya Hotel Appartements Voira Bujumbura (Kiriri) Tel: +257 22 22 82 31 ou +257 79 921 191 Email: vayaburundi@yahoo.fr

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Sécurité[modifier]

Veuillez consulter vos Ministères des Affaires Etrangères respectifs avant tout départ à l'étranger. Ceci afin d'avoir la dernière mise à jour concernant la sécurité du pays visité.

Santé[modifier]

Respecter[modifier]

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites