Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Brunei

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Brunei Drapeau
Mosquée du sultan Omar
Localisation
Capitale Bandar Seri Begawan
Régime Sultanat
Superficie total : 5 770 km²
terre : 5 270 km²
eau : 500 km²
Population 381 371 habitants
(estimation 2008)
Monnaie dollar de Brunei (BND)
Langue Malais
Anglais
Chinois
Religion Islam (officielle) 67 %
Bouddhisme 13 %
Christianisme 10 %
croyances indigènes et autres 10 %
Électricité 240V/50Hz, prise anglaise
Indicatif tél. +673
Fuseau horaire UTC+8


Le sultanat du Brunei est un petit pays d'Asie du Sud-Est enclavé par la Malaisie et la mer de Chine méridionale sur la côte nord-ouest de l'île de Bornéo.

Comprendre[modifier]

Bx-map.png
Carte du Brunei


Régions[modifier]

Comme le montre la carte ci-dessus, le sultanat du Brunei se compose de 4 régions : le Brunei-Muara, le Tutong, le Belait, et le Temburong, cette région étant en fait une enclave brunéienne, en territoire malaisien. La capitale, Bandar Seri Begawan, se trouve dans le Brunei-Muara. Kuala Belait et Seria, les deux plus grandes villes après la capitale, se trouvent toutes deux dans le Belait. Quant au point culminant de Brunei, le Bukit Pagon, il se trouve dans l'enclave du Temburong, qui a pour chef-lieu Bangar.

Villes[modifier]

Brunei se compose de 7 villes principales : Bandar Seri Begawan, la capitale. Elle est régulièrement surnommée, à tort, Seria. Seria est en réalité une autre ville brunéienne, indépendante de Bandar Seri Begawan. Kuala Belait

Seria, principale ville productrice de pétrole.

Sukang

Tutong

Muara, qui a donné son nom à la région de Brunei-Muara. Bangar, le chef-lieu de l'enclave de Temburong.

Autres destinations[modifier]

Un voyage à Brunei peut également être l'occasion de visiter Singapour, autre micro-Etat situé sur la péninsule malaise. La célèbre ville de Kuala Lumpur, en Malaisie, peut également être visitée à partir d'un voyage à Brunei. La compagnie brunéienne, la Royal Brunei Airlines, dessert Singapour , et Kuala Lumpur, au départ de Bandar Seri Begawan.


Arriver[modifier]

En avion[modifier]

Aéroport à Brunei :

Le sultanat de Brunei comporte un unique aéroport (en Malais : Lapangan Terbang Antarabangsa Brunei).Il est situé près de la capitale brunéienne : Bandar Seri Begawan. En plus d'accueillir l'intégralité du transport civil aérien brunéin, l'aéroport international de Brunei est également le siège de la Force Aérienne Royale de Brunei. L'aéroport ne comprend qu'une unique piste , orientée au 03/21 , d'une longueur de 3658 mètres , en asphalte.

L'aéroport international de Brunei est simple au niveau des infrastructures, mais demeure propre et fonctionnel. Sachez que les taxes d'aéroport sont les suivantes : 5 dollars Brunéiens ((B$), soit environ 2,60 €) pour les vols de Brunei vers Kuching, et Kota Kinabalu ; 12 dollars brunéiens (B$), soit environ 6,70 € , pour toutes les autres destinations internationales au départ de Brunei.

Compagnie nationale Brunéienne :

Le sultanat possède une compagnie aérienne nationale et publique, appartenant exclusivement au Gouvernement : la Royal Brunei Airlines (code AITA  : BI, code OACI : RBA).

Fondée le 18 novembre 1974, elle possède 10 avions (6 Boeing B767-300, 2 Airbus A320, et 2 Airbus A319). Malgré le fait qu'elle dessert une vingtaine de destination, la Royal Brunei Airlines ne dessert que Londres dans tout le continent européen. D'autres pays sont cependant desservis, tels l'Australie, la Chine, le Viet-Nam, Singapour, et bien évidemment la Malaisie. La compagnie est répertoriée par la Direction Diplomatique Française comme possèdant des avions fiables et bien entretenus.

Bon à savoir : La compagnie possède un programme de fidélité : Royal Skies.

En bateau[modifier]

Le principal port de débarquement de ferries à Brunei se trouve à Muara, au nord-est de Bandar Seri Begawan, à environ 25 km de la capitale. Il y a de très nombreux départs et arrivées en provenance / pour Labuan, mais uniquement un ferry quotidien pour Lawas et Sundar, au Sarawak.

Une taxe devra être payée pour quitter Brunei : 2 B$ par passager. Le paiement de cette taxe, nommée "cukai kepala", vous permet de recevoir, normalement, un coupon prouvant que vous l'avez réellement payé. Si l'agent ne vous la donne pas, réclamez-la.

En train[modifier]

Réseau ferroviaire à Brunei

Le sultanat de Brunei ne possède que 13 kilomètres de rails. L'utilisation de ce moyen de transport à Brunei est donc assez limitée.

En autocar[modifier]

En voiture[modifier]

Le Sultanat de Brunei n'a que la Malaisie comme pays frontalier terrestre. Arriver à Brunei en voiture implique donc de passer par le Sarawak, la région malaisienne de l'île de Bornéo. Deux points principaux d'entrée, du Sarawak à Brunei : l'un de Miri (Sarawak) à Sungai Tujuh (Brunei), et l'autre de Limbang (Sarawak), à Kuala Lurah (Brunei). Les deux points de passage sont soumis à des postes-frontières , avec bureaux d'immigration. Attention : la file d'attente pour pénétrer à Brunei peut être horriblement longue, surtout durant les week-ends.

Enfin, sachez que le trajet de Kota Kinabalu , la capitale de la région de Sabah, au nord du Sarawak, jusqu'à Bandar Seri Begawan dure un jour, environ.

Circuler[modifier]

En bateau[modifier]

Des compagnies maritimes brunéiennes mettent en place des liaisons maritimes entre Bandar Seri Begawan, la capitale, et l'enclave de Temburong. Ces liaisons peuvent servir les touristes désireux de découvrir le parc national d'Ulu Temburong.

En train[modifier]

En autocar[modifier]

Des autobus existent bel et bien au Brunei mais ceux-ci sont peu fréquents et ne sont disponibles que de jour. Ce moyen de transport est donc , tout comme le train, limitant. Il en va de même pour les taxis, rares , excepté près des grands hôtels.

En voiture[modifier]

La voiture est de loin le meilleur moyen de transport à Brunei.

Conduite

A Brunei, tout comme dans la plupart des Etats membres du Commonwealth, la conduite se fait à gauche. Il est obligatoire de posséder le permis de conduire international si vous souhaitez conduire vous-même un véhicule.

Limitations de vitesse :

  • ville : 50 km/h
  • route : 80 km/h

Accidents

En cas d'accidents, la procédure à Brunei reste simple, et se retrouve à l'aide de bon sens : les individus concernés doivent rester à proximité des véhicules, et ces derniers ne doivent en aucun cas être déplacés avant l'arrivée des forces de police. La police peut être contactée en composant le 993.

Location

La location de véhicules demeure le meilleur moyen de circulation. Simple et bon marché, il est conseillé aussi bien en milieu urbain, qu'en milieu rural.

Carburant

Depuis le 1er Octobre 2007, tous les véhicules (voitures, avions, navires) non inscrits sur les listes officielles de Brunei, doivent se ravitailler en carburant dans des stations particulières, désignées en tant que telles. Les achats de pétrole sont plafonnés : 6,00 $ par jour pour le diesel et 10,00 $ par jour pour l'essence automobile.

Parler[modifier]

Le brunei est une langue parlée au Brunei. Mais étonnament, elle demeure minoritaire, et non-officielle. La langue officielle est le malais. Anglais et chinois sont très bien compris par la population. Pour preuve : le Borneo Bulletin, le journal brunéin le plus vendu, est rédigé intégralement en anglais.

Acheter[modifier]

Le niveau de vie à Brunei reste très élevé. Quelques données en témoignent : le Sultan, Sa Majesté Hassanal Bolkiah est le plus riche souverain au Monde, Brunei est l'un des Etat les plus riche d'Asie, comme, notamment, Singapour, ... Malgré cela, 20 % des Brunéiens vivent en-dessous du seuil de pauvreté.

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Le pays est actuellement en pleine phase de "brunéisation". La parti au pouvoir, le parti national-solidaire de Hassanal Bolkiah , tente en effet de créer au pays une identité nationale de plus en plus forte (cette politique est nouvelle, le "brunéi" n'est par exemple par reconnue langue officielle du Sultanat).

Cela signifie que, au sein des entreprises, les citoyens brunéiens auront toujours la priorité pour être embauché, par rapport à un étranger (les entreprises reçoivent des avantages fiscaux en préférant embaucher des citoyens de Brunei).

Sécurité[modifier]

Santé[modifier]

Les personnes désirant résider à Brunei doivent effectuer un test de dépistage du VIH. Les touristes sont exempts de cette formalité. La Direction Diplomatique Française considère Brunei comme ayant "des conditions d'hygiène acceptables". Elle précise néanmoins , que, en cas d'hospitalisation en milieu spécialisé, il est conseillé de se faire évacuer à destination de Singapour, Kuala Lumpur (Malaisie), voire même, de la France. Pour cela, contractez une assurance de rapatriement sanitaire avant votre départ pour le Sultanat de Brunei.


Grippe aviaire

A ce jour, le Sultanat de Brunei n'a eu à déplorer AUCUN cas de grippe aviaire sur son sol national.

Conseils aux voyageurs

Evitez de consommer des produits crus, ou peu cuits (certaines viandes, oeufs, ....)

Lavez-vous régulièrement les mains.

Il est conseillé d'apporter une solution hydro-alcoolique dans ses bagages afin d'éviter tout risque de maladie.

Numéros d'urgence

Ambulance : 991.

Police : 993.

Pompiers : 995.

Hôpital RIPAS : 673.224.2424

Respecter[modifier]

Contrairement à la France, le Sultanat de Brunei n'est pas un Etat laïc : en effet, l'islam est religion d'Etat. Nous conseillons donc aux voyageurs à Brunei de tenter de respecter au mieux les us et coutumes dictés par l'islam, tant la religion a une place importante au sein du Sultanat. Soyez ,par exemple ,vêtus décemment.

Important

Ne critiquez EN AUCUN CAS en public Sa Majesté le Sultan de Brunei Hassanal Bolkiah, ni même la Famille Royale. Afin de ne courir aucun risque de mal-interprétation, évitez tout simplement de parler de la Famille Royale, que ce soit pour la critiquer, ou non.

La consommation d'alcool à Brunei est strictement interdite. Les touristes peuvent néanmoins consommer de l'alcool qu'il auraient importé, ceci en respectant certains quotas et conditions :

> 2 bouteilles d'alcool + 12 canettes de bière, ceci étant PAR ADULTE , à condition qu'il NE SOIT PAS MUSULMAN.

L'importation, ou la consommation de stupéfiants est encore plus réprimée, puisqu'elle peut être passible d'un emprisonnement sur le sol national brunéien, voire même de la peine de mort.

Pour finir, toute tentative de séduction d'une brunéienne musulmane par un étranger entraîne l'expulsion du pays de l'étranger.

Communiquer[modifier]

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites