Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Arnaques courantes

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher

Les voyageurs peuvent être confrontés à divers types d'arnaques. Cet article a pour but de répertorier les arnaques plus plus courantes.

Taxi[modifier]

  • Le taxi prend le plus long chemin pour vous ramener à votre hôtel.
  • Le chauffeur de taxi vous annonce que l'hôtel où vous souhaitiez vous rendre est fermé, a brulé ou n'est pas bien et vous propose de vous emmener dans un autre hôtel (qui appartient généralement à de la famille ou pour lequel il touche une commission).
  • Le chauffeur vous annonce qu'à l'endroit où vous souhaitez aller se tient une visite officielle ou une manifestation et vous propose plutôt de vous emmener dans un beau magasin où vous pourrez passer le temps.

N.B. Pour éviter ce genre d'arnaque, vous pouvez dire que vous avez une réservation dans l'hôtel où vous désirez vous rendre (ou un rendez-vous à l'endroit désiré). Ça marche.

  • Le chauffeur vous offre un « tour gratuit » pour aller dans un magasin ou usine en dehors de la ville. Une fois là-bas, le chauffeur vous fera comprendre que vous devez acheter quelque chose là si vous souhaitez rentrer.

Carte de crédit[modifier]

Vous utilisez votre carte de crédit pour payer un bar ou un restaurant. Mais, pendant que la carte est en dehors de votre vision, la carte n'est pas seulement utilisée pour régler la facture, mais en même temps passée dans une seconde machine qui copie la piste magnétique de votre carte. La copie de la carte ou de son numéro est ensuite utilisée par une tierce partie pour acheter divers biens. Tout se passe généralement en interne, les employés utilisent eux-mêmes ces informations ou bien sont rétribués pour l'acquisition des données.

La meilleure façon de prévenir cette arnaque est de garder dans sa vision la carte de crédit. Malheureusement, dans les restaurants, vous donnez généralement votre carte au serveur qui prend votre carte et vous la ramène avec la facturette à signer. En insistant pour garder la carte auprès de vous ou en scrutant les moindres faits et gestes du serveur risque d'être très mal perçu.

Autrement, vous pouvez limiter la casse en gardant toutes les factures faites lorsque vous utilisez votre carte et en les controlant sur votre relevé de compte à votre retour. Reportez dès que possible à votre banque tous les achats que vous n'auriez pas fait.

Maradona[modifier]

Une personne s'approche de vous tente d'engager la conversation (souvent en anglais) concernant une affaire illégale. Juste après, deux hommes bien habillés apparaissent et vous montrent un badge qui pourrait passer pour un de la police. Ils vont vous accuser vous et la personne qui vous a accosté initialement de traiter dans une affaire louche (généralement d'échange d'argent, une plainte complètement ridicule dans ce pays où cette pratique est plus que courante). Ils demanderont à voir votre passeport et/ou votre malette.

Ne le leur donnez pas ! Gardez vos documents et biens dans votre poche à l'abri de tout regard.

Éloignez-vous, criez ou dîtes-leur directement que vous ne croyez pas qu'ils sont de la police, ou demandez-leur de se rendre tous dans le salon d'un hôtel ou même directement au commissariat car vous n'êtes pas enclin à montrer votre valise ou papiers dans la rue ou une autre excuse. Ces hommes utilisent cette combine car la police ne peut pas grand chose contre les actes commis sans violence et parce que certains touristes peuvent être facilement pris au dépourvu. Ces hommes ne vous agresseront pas, en effet les peines pour les actes violents sont lourdes - ces hommes sont des professionnels, et ne se risqueront pas à un contact physique.

Cette arnaque est très courante en Roumanie, et particulièrement à Bucarest, la capitale.

École de l'art[modifier]

Vous êtes abordés dans la rue par de soi-disant étudiants en art. Ils parlent bien anglais et vous invitent à visiter leur école. Ensuite vous serez conduits à acheter un de leur travaux pour un prix excessif.

Cette arnaque se pratique en Chine, particulièrement à Pékin, Xi'an et Shanghai.

C'est férié aujourd'hui[modifier]

Un grand classique de l'arnaque, version thaïlandaise: si vous débarquez à Bangkok pour un transit de quelques heures et que l'envie vous prend d'affréter un tuk-tuk pour aller faire une visite des principaux temples — à plus forte raison si vous y restez plus longtemps — il est assez probable que le chauffeur vous annonce que ce n'est pas possible, parce que ce jour-là, vous n'avez vraiment pas de chance, c'est l'anniversaire de la Reine (ou du Roi, ou de n'importe qui d'autre) et que les temples sont fermés. Mais vous n'aurez pas tout perdu, car ce brave homme vous proposera une virée shopping chez des commerçants de sa connaissance (soie, bijoux, etc.) chez qui il touchera bien entendu une commission. Sans prétendre forcément que les sites touristiques sont fermés, la pratique est assez répandue chez les chauffeurs de tuk-tuk de vous proposer ce genre de virée shopping. Se méfier si à peine monté dans son engin, il vous offre une bouteille d'eau, c'est louche!

Cette arnaque est très courante en Thaïlande, et particulièrement à Bangkok, la capitale.

Monnaie[modifier]

Dans un endroit bondé avec de longues files, on ne vous rend qu'une partie de la monnaie (Paris, Gare du Nord, Gare Montparnasse), et même, quelqu'un de mèche avec le ou la vendeuse s'énerve pour cette raison, si bien que vous ne faites pas attention à ce qui vous arrive, et quand bien même vous le feriez, vous n'osez pas déranger le ou la vendeuse une fois de plus. Jusqu'à ce que vous réfléchissiez un peu, mais là c'est trop tard... N'ayez pas peur de prendre votre temps pour recompter votre monnaie, même si on vous regarde bizarrement. Vous avez le droit de le faire.

Métro[modifier]

Dans les stations de métro, vous cherchez à vous procurer des billets. Il est fréquent qu'il n'y ait aucun commis, seulement un agent de sécurité (il est généralement bien indiqué qu'il ne peut vendre des billets) et des machines à écran tactile. Alors que vous vous efforcez de comprendre ce qu'il convient de faire, d'autant plus désorienté que la machine ne présente pas votre langue maternelle, vous ne parvenez pas à trouver la formule qui vous arrange. Une ou deux personnes viennent à votre aide, vous indiquant où appuyer. Ils sont peu à peu rejoints par quelques autres individus qui vous entourent, appuyant répétitivement sur l'écran. Alors que vous tentez tant bien que mal (souvent plus mal que bien, en vérité) de refuser « l'aide », un membre du groupe, souvent une jeune fille discrète, fouille dans vos poches ou votre sac, là où il vous a vu ranger votre portefeuille quand vous avez commencé à être suspicieux.

Si vous vous rendez compte de la supercherie à temps, vous pourrez récupérer votre argent à condition de réagir vite. Il est par contre possible qu'il soit dépouillé en partie ou que votre monnaie se répande sur le sol ; c'est un piètre mal pour ce que ça aurait pu être.

Cette pratique a entre autres cours en Espagne, mais c'est une technique facile et plutôt fréquente qui peut arriver à peu près n'importe où.

Bars / Pubs[modifier]

Il arrive que dans certains bars lorsque ceux-ci sont peu fréquentés, le barman qui est en général "de permanence" donc seul pour tout faire encaisse votre consommation d'avance et vous menace de vous livrer aux autorités car soi-disant vous êtes trop ivres. Mais avant de vous dire cela, il vous aura apostrophé et critiqué. Il vous aura dit que tout ce qui s'est passé a été enregistré sur caméra et que sur sa propre demande, elle sera transmise aux autorités. Vous serez chassés du bar sans avoir consommé ce que vous avez payé.

Cette arnaque a lieu surtout au Sud de l'Europe, mais aussi en France.

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues