Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Arequipa

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Arequipa

Jolie ville coloniale du sud du Pérou qui a l'avantage d'être située à mi-altitude (2300 m) entre la côte et les hauts-plateaux (altiplano à 3800 m). C'est donc une bonne étape pour s'acclimater à l'altitude. Deux journées sont suffisantes pour la visiter. On peut aussi faire une excursion au très joli canyon de Colca, il faut un jour ou deux jours de plus. L'air est très sec (prévoir baume pour les lèvres).


A Modèle:Unité au sud de Lima, Arequipa, la deuxième ville du Pérou se niche à Modèle:Unité d’altitude, au pied des volcans Misti, Pichu Picchu et Chachani.

Arequipa serait un nom aymara, signifiant « l’endroit derrière la montagne », à moins que ce ne soit une invitation inca : « Oui, restez… » Faut-il déjà voir dans ces traductions, les racines de la fierté caractéristique des Aréquipéniens ? Cet orgueil est tel que des habitants ont crée un « passeport » et même une monnaie, qu’ils montrent aux amis étrangers avec un sourire, entre arrogance et humour. Il est vrai qu’Arequipa a de quoi séduire. Sous un ciel presque toujours bleu, au cœur d’une oasis de verdure, elle est construite en pierre blanche volcanique, le sillar.

« La lune a oublié d’emporter la ville quand elle s’est séparée de la Terre », affirment les Aréquipéniens pour expliquer la blanche pureté de leur cité… A la fois moderne et historique, Arequipa est animée de jour comme de nuit. Installés à la terrasse d’un café, sous les arcades, il fait bon assister à la sortie de la messe sur la Plaza de Armas. La foule bigarrée s’égaye. De petits groupes s’installent sur les bords de la grande fontaine, à l’ombre des palmiers majestueux. Souvent, la place est le lieu de manifestations politiques. Mais le plus remarquable pour le visiteur est l’architecture dite coloniale métisse. Les maisons, comme les églises, sont ornées de frontons hauts et courbes débordant de décors sculpées où la faune et la flore locale comme les masques indigènes sont souvent présents. De son fronton à son maître-autel orné à la feuille d’or en passant par le couple polychrome d’une de ses chapelles, l’église de la compagnie de Jésus est un condensé de ce baroque exubérant aréquipénien. La plus grande surprise est pourtant à venir : le couvent Santa Catalina, véritable ville dans la ville et joyau de l’art colonial métis, avec ses Modèle:Unité de monuments, de places, de ruelles, de cloîtres et de couleurs ! Arequipa s’enorgueillit enfin d’être au centre d’une région exceptionnelle, recelant des canyons parmi les plus profonds de la planète, des volcans en activité, des sources thermales et des montagnes à la beauté désertique. C’est d’ailleurs au sommet d’un des glaciers (l’Ampato, à 6 280 mètres) que fut découverte en 1995 une des personnalités majeures d’Arequipa : la princesse des glaces ou momie Juanita. Cette jeune Inca de 14 ans fut mise au jour, intacte, quelques 500 ans après avoir été sacrifiée.

Comprendre[modifier]

Arriver[modifier]

Circuler[modifier]

Voir[modifier]

  • La Plaza de Armas, entourée d'édifices en tuf de lave, une pierre volcanique de couleur très claire.
  • Le beau monastère de Santa Catalina.
  • Le Museo Santuarios Andinos de la Universidad Católica de Santa Maria, dédié à Juanita, la « princesse des glaces », une momie retrouvée en 1995 sur le volcan Ampato, qui aurait été offerte comme sacrifice humain au dieu protecteur de la montagne.

Faire[modifier]

  • Devant la cathédrale en "sillar",une trés belle pierre volcanique blanche caractéristique,La "Plaza de Armas" avec son joli jardin public rectangulaire entouré de colonnades.
  • Le beau monastère de Santa Catalina
  • Le Museo Santuarios Andinos de la Universidad Católica de Santa Maria, dédié à Juanita, la « princesse des glaces », dont la dépouille congelée fut retrouvée en 1995 dans les glaces du volcan Ampato, où elle se serait offerte en sacrifice au dieu protecteur de la montagne des Incas.
  • L'imposante stature du volcan Misti domine Arequipa.

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Végétarien[modifier]

  • Mandala, Calle Jerusalén 207, tél: 22 99 74, cuisine végétarienne naturelle, savoureuse et variée. Petit-déjeuner, déjeuner et diner. À midi, le menú ejecutivo, comprenant une petite salade, un potage, un yaourt, un plat, un dessert et une boisson n'est qu'à 5 soles.

Sortir / Boire un verre[modifier]

discothèque KIBOSH

Dormir[modifier]

  • El Albergue Espanol, Calle Peral 117. Dans le centre (proche de la Plaza de Armas) et très économique. Endroit paisible avec terrasse sur le toit. Propre. Lits confortables (avec couettes). Wifi (signal nickel). Cuisine. Service de laverie ou possibilité de laver son linge soi-même. Eau chaude. Echange de livres (quoi que assez réduit). Prix (09/13) : 15 soles pour une chambre simple avec salle de bain commune, 27 soles pour une chambre simple avec salle de bain partagée et tv. Equipe super sympa. De plus Jorgue a vecu 5 ans en France et parle parfaitement francais. Excellent rapport qualité prix. 16 soles pour une chambre simple avec douche commune, 27 soles pour une chambre simple avec douche privée.  edit

Partir[modifier]

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites