Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Andorre

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Andorre Drapeau
Paysage andorran
Localisation
Capitale Andorre la Vieille
Régime Démocratie parlementaire (depuis mars 1993) qui a à sa tête deux coprinces représentatifs du président de la République française et de l’évêque de la Seu d'Urgel en Espagne.
Superficie total : 468 km²
terre : 100%
Population 71 201 habitants
(estimation juillet 2006)
Monnaie euro (EUR)
Langue Catalan (officiel)
Français
Castillan
Portugais
Religion Catholicisme
Électricité 220V/50Hz, prise européenne
Indicatif tél. +376
Fuseau horaire UTC+1


La Principauté d'Andorre [1] est un petit pays de la péninsule ibérique en Europe, situé au milieu de la chaîne montagneuse des Pyrénées entre l'Espagne au sud et la France au nord.

Comprendre[modifier]

Arriver[modifier]

En voiture[modifier]

C'est de toutes façon la seule solution sachant qu'aucun aéroport ni gare ferroviaire n'existent en Andorre...

Depuis la France[modifier]

  • Depuis Toulouse et Foix : prendre la N20 jusqu'au tunnel de Puymorens, puis les N320 et N22 jusqu'à la frontière au Pas de la Case.
  • Depuis Perpignan : prendre la direction de Prades par la très pittoresque N116 où l'on arrive directement à Bourg-Madame, suivre Toulouse pour rejoindre la frontière au Pas de la Case. En cas d'enneigement au Col de Puymorens, l'idéal est de transiter par l'Espagne à Puigcerdà et à La Seu d'Urgell via les N-260 et N-145.

Depuis l'Espagne[modifier]

  • Depuis Madrid et l'Aragon : suivre l'autoroute payante AP-2 jusqu'à Lleida (accès par la LL-12...). Emprunter la direction de La Seu d'Urgell et suivre celle de la principauté par la N-145 qui est de toute façon la seule possible.
  • Depuis Barcelone : le plus pratique est de suivre l'autoroute C-16 via Manresa et Berga, ne pas oublier que le passage par le tunnel du Cadi est lui aussi payant !
  • Depuis Gérone : prendre la route C-66 et la voie express A-26 contournant Olot puis la C-26 jusqu'à Ripoll (ou la N-260 pour un parcours plus pittoresque...). Obliquer par la N-152 via le Col de Toses (encore par une route vertigineuse...) jusqu'à Puigcerdà où l'on suit la direction d'Andorre.

En bus[modifier]

Des services réguliers existent notamment au départ de Toulouse par certaines compagnies privées ainsi que depuis l'Espagne.

En train[modifier]

Accessible depuis Perpignan avec changement à Latour-de-Carol et direct depuis Toulouse, mais ne pénètre pas dans la principauté. La gare se situe toujours sur le territoire français sous l'appellation "L'Hospitalet-Près-l'Andorre" et là, une navette prend en charge les voyageurs qui désirent entrer dans la principauté.

Circuler[modifier]

An-map.png
Carte d'Andorre

En voiture[modifier]

Le réseau routier est de bonne qualité, mais il est parfois difficile de se déplacer en voiture dans la Principauté en raison d'embouteillages chroniques. Les panneaux de signalisation respectent les conventions internationales mais leur présentation reflête tantôt sur les modèles français et espagnols, suivant de quel côté vous circulez dans la Principauté. Les panonceaux comportent des inscriptions généralement rédigées en catalan mais restent très faciles à comprendre...

D'autre part, il existe le long des grandes routes, des panneaux à messages variables (toujours avec des messages rédigés en catalan...) renseignant sur les conditions de circulation. En l'absence d'évènements particuliers, ils se "transforment" en messages de campagnes de publicité.

En hiver, les routes peuvent être enneigées mais la plupart sont toujours déblayées. La frontière avec la France (au Pas de la Case...) est fréquemment fermée en cas de mauvais temps ou de risques d'avalanches.

Attention tout de même à la conduite surprenante des locaux : ils respectent rarement les limitations de vitesse (qui ne sont indiquées qu'au cas par cas sur les panneaux...) ainsi que les distances de sécurité. Soit on tente de vous faire rouler plus vite ou bien, on attend bien gentiment derrière vous (à un malheureux mètre d'intervalle derrière vous...) de pouvoir dépasser. Les conducteurs routiers du pays sont eux aussi des adeptes de la vitesse et ils ont vraiment la fâcheuse tendance à "griller" sans complexe la priorité aux rond-points.

Il faut signaler cependant que les contrôles routiers se sont renforcés et que des radars automatiques (dûment signalés par des panneaux...) bordent désormais certaines routes de la principauté.

Aux croisements, vu la circulation dans la capitale et les environs, c'est généralement un agent de circulation qui prend le relais des feux tricolores.

Les routes sont classées de la manière suivante :

Les nationales (caractères blancs sur fond rouge) portent le préfixe CG et sont numérotées de 1 à 6 rayonnant toutes de la capitale. Puis d'autres moins importantes et plus apparentées à des chemins portent le préfixe CS avec trois chiffres dont les caractères sont eux, en blanc sur fond vert.

Aucune autoroute ni voie rapide n'existe à l'heure actuelle (pas d'espace disponible de toute façon pour en construire). Toutefois, un tunnel a été ouvert sous le Col d'Envalira et il est à péage. Mais il est souvent fermé dans le sens Pas-de-la-Casa <-> Soldeu, le prix du passage pour une voiture est de 5,80 €.

Pas de limitation de vitesse par défaut appliquée en Principauté d'Andorre...

Les stations-service sont bien réparties à travers le territoire mais deviennent plus rares dans les zones rurales pour devenir ensuite inexistantes, certaines sont ouvertes 24/24 heures et tout le long de l'année, en particulier sur les axes desservant la principale vallée. Les firmes multi-nationales ainsi que celles originaires de toute la péninsule sont présentes. Les cartes de paiement internationales et accréditives professionnelles sont généralement acceptées. Le prix au litre est presque identique d'une station-service à l'autre, si ce n'est la différence d'un centime d'euro.

Des articles de première nécessité (ingrédients, accessoires, alimentation...) sont proposés dans la majorité des points de ravitaillement.

En bus[modifier]

Des lignes régulières d'autobus sillonnent à intervalles réguliers la totalité de la principauté. Etant donné la faible superficie du pays, il n'y a qu'une seule compagnie de bus dans et en dehors des villes mais le service est d'excelente qualité.


Des lignes internationales à destination de la France mais aussi de l'Espagne et du Portugal existent. Pour les tarifs et les horaires, se renseigner à la gare routière dans la capitale ainsi que dans les offices de tourisme.

En train[modifier]

Comme la plupart le savent : pas de réseau ferroviaire à l'intérieur du territoire. Cependant, un projet sérieux de ligne de métro aérien reliant la capitale à La Seu d'Urgell en Espagne (où un aéroport international doit être implanté...) devrait voir le jour. Pas de date ni de tracé connus...

Parler[modifier]

La langue officielle d'Andorre est le Catalan (català). L'espagnol castillan (español castellano) et le français sont aussi parlés très fréquemment.

Douanes[modifier]

Deux postes frontières existent : Sant-Julia-de-Lorià vers l'Espagne et Pas-de-la-Casa en direction de la France mais ce dernier est souvent fermé en hiver pour cause d'enneigement.

En théorie, même si les agents ne vous contrôlent pas en sortant de la principauté vous pouvez être arrêtés par la douane volante jusqu'à votre domicile. En pratique, vous aurez plus de chances de n'être contrôlé qu'à quelques kilomètres du pays. Cependant, il est important de connaître les franchises douanières en matière d'exportation.

Pour les denrées de faible valeur comme le sucre, personne ne vous fera la morale en cas de dépassement. Ne provoquez pas non plus les agents de douane avec votre coffre copieusement rempli de bouteilles d'alcool, ceux-ci risquent fort d'être irrités et de vous infliger une taxe qui fera à coup sûr réfléchir pour votre prochain voyage !

Acheter[modifier]

La monnaie officielle est l'euro. Il faut savoir qu'en Andorre il y peu de taxes : Pas de TVA, et taxes faibles sur le tabac, l'alcool ou autres. Il est donc intéressant d'acheter certains produits onéreux (électronique, parfums...) en Andorre. Toutefois, les systèmes de GPS portables vendus ne sont pas toujours compatibles avec le réseau routier français. Les vêtements ne sont pas spécialement moins chers !

Mais d'une manière générale, il faut bien reconnaître que les prix des biens de consommation (mis à part le carburant...) se rapprochent sournoisement de ceux pratiqués en France, il est donc moins aisé qu'avant de faire de bonnes affaires malgré les éternelles "rebaixes".

Attention toutefois aux franchises douanières : la principauté n'est pas membre de l'Union Européenne et la douane veille.

Manger[modifier]

Malgré des influences espagnoles, très peu de bars à tapas... Les cafétérias sont elles, plus faciles à trouver et la chaîne Mc Donald's y est bien sûr implantée.

Boire[modifier]

Les boissons (alcoolisées ou non...) de toutes les marques multinationales sont en principes disponibles dans les débits et les centres commerciaux.

Se loger[modifier]

Andorre regorge de nouveaux chantiers de constructions d'immeubles et pour ceux qui souhaitent s'installer durablement dans la principauté, il est intéressant de jeter régulièrement un coup d'oeil sur les petites annonces.

En ce qui concerne les hôtels, la règle veut que lors d'une réservation de chambre, on communique son numéro de carte bancaire ou ses coordonnées personnelles afin d'être facturé en cas de non-présentation. Cependant, la majorité d'entre eux font confiance à leur clientèle et ne demandent rien en garantie. Si vous devez changer d'avis sur votre séjour, ne soyez pas goujat : passez un coup de fil à l'hôtel pour modifier vos dates (pas au dernier moment en période estivale...) ou tout simplement annuler.


  • Flats In Andorra, Av. Sant Antoni, 26. tel. + 376 738800, info@flatsinandorra.com, [2].
  • CyberAndorra, Els Refugis Ed. Claror b31, +376 323 391, [3]. Réservez votre hôtel en Andorre et vos activités  edit

AMP GRUP SL , société de Location Chalets vacances en ANDORRE en station de ski . www.andorre-amp.com 00 376 837 033

Travailler[modifier]

La Principauté d'Andorre est un des rares pays où le chômage n'existe pas.

De très nombreux emplois sont proposés dans le domaine du tourisme, hôtellerie, et dans les stations de ski. Les entreprises de transports routiers recrutent aussi régulièrement, vu que les marchandises et les personnes ne peuvent se déplacer que par voie terrestre.

Le Service d'immigration s'occupe de donner les autorisations de séjour et travail en fonction de la demande des entreprises. Il est donc indispensable de présenter un contrat de travail avant toute fomalité d'immigration. Il n'y a pas d'indemnités de chômage. La couverture sociale est bonne en ce qui concerne la branche maladie (remboursement des soins de 75% à 95% selon les actes), mais les retraites sont d'un niveau tellement faibles qu'elles ne permettent pas de vivre en Principauté en raison du coût élevé du logement et des biens de consommation courants (retraite à 65 ans).


Autre détail intéressant : les contrats de travail n'obligent pas à parler le catalan...

Sécurité[modifier]

C'est un des rares états à ne presque pas connaître la petite criminalité et peu de personnes détenues dans la Principauté !

Pas de vol à la tire ni de pickpockets (attention quand même au portefeuille qui, logé dans la poche arrière du pantalon, pourrait en tenter plus d'un...), et encore moins d'agressions physiques à un coin de rue. Même une voiture pas fermée à clé (ces dernières étant restées sur le contact) n'aura pas eu la moindre visite indésirable ni même disparue !

Respecter[modifier]

Même règles que dans l'ensemble des pays occidentaux. Cependant, il faut préciser qu'il est mal vu pour un employé de parler ouvertement de son patron (que ce soit en bien ou en mal...) sous peine de se faire licencier par ce dernier.

Communiquer[modifier]

Les chaînes de télévision françaises et espagnoles sont en principe captées dans l'ensemble de la principauté. Cependant, Andorre possède sa propre chaîne nationale en catalan.

Il en va de même pour les ondes radiophoniques (on peut même capter des radios françaises du coté de Pal au Nord du pays tel que NRJ...). La radio nationale est Radio Andorra qui elle aussi, diffuse tous ses programmes en catalan. Des radios d'informations routières telles que Ona FM (92.1 FM) existent aussi en plus des panneaux à messages variables implantés le long des routes nationales.

Le téléphone portable passe à peu près partout.

Des cyber-cafés et certains hôtels proposent l'accès à internet en ADSL.

À voir[modifier]

Outre son aspect d'immense supermarché, la Principauté regorge d'écrins de nature qu'il serait dommage de négliger.

La Serra dels Corrals vue depuis le Port de Cabús.

Le Col de Cabus (ou Port de Cabús en Catalan...) qui culmine à 2301 mètres marque la frontière administrative entre l'Andorre et l'Espagne sans que l'on y trouve de panneau ni de bureau de douane. La seule manière de reconnaître ce point situé en bout de route nationale est son passage brutal à un sentier caillouteux. Une vue imprenable sur la Serra dels Corrals ainsi que des chevaux (parfois des taureaux...) en liberté caractérisent les lieux.

Suivre la CG-4 après La Massana et Pal pour s'y rendre, le parcours dure un peu plus d'une demi-heure depuis la capitale. Il faut néanmoins savoir que l'accès reste impossible par temps de neige, faute de traitement de la chaussée.

Le relief accidenté du Port del Rat.

D'autres coins sauvages s'offrent aux passionnés de nature tels que le Port del Rat qui se situe au bout de la route CG-3 à une demi-heure d'Ordino, un véritable "no man's land" parsemé de minuscules étendues d'eau.





Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites