Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Amazonie: Bolivie

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher

L'Amazonie, le fameux enfer vert...

Fleuve Amazonien, el Codo photo de Terra Andina
Couché de soleil en Amazonie photo de Terra Andina

Essentiellement abrité au Brésil, ce tentaculaire "poumon de la terre" est également l'un des paysages constitutifs de plusieurs pays andins : Venezuela, Colombie, Équateur, Pérou et enfin Bolivie, où elle couvre un territoire équivalent à celui du Royaume Uni, soit quasiment l'intégralité du département du Béni. Pour nombre d'ethnologues, la forêt d’Amazonie aurait constitué le premier habitat des guerriers Incas avant qu'ils n'envahissent l'Altiplano vers le XIIème ou XIIIème siècle pour y imposer leur ordre. Aujourd'hui, c'est encore un territoire quasiment vierge qui dévoile à celui qui s'y aventure les charmes de sa végétation exubérante et de sa faune abondante dont la plupart des espèces n'ont, pour l'essentiel, pas encore été recensées. Perroquets et singes pour l'ambiance sonore, bain avec les piranhas pour le frisson, senteurs tropicales permanentes et intactes, l'Amazonie bolivienne propose un dépaysement total dans un environnement que l'on jurerait "hors du temps".

LA LEGENDE DE LA SAINTE COLLINE

L’Eldorado : la légende de la Sainte Colline De Moxos à Chiquitos. Le mythe de l'Eldorado poussa les Espagnols vers les terres de l'Amazonie en quête de “Candine”, la cité où les rues étaient pavées d'or et d'argent. Selon les légendes, la plaine de Moxos devait abriter quelque part le royaume de Paititi (Eldorado) ainsi que celui des Amazones. En fait, et plus prosaïquement, avec ses hivers doux et ses étés pluvieux, cette région de la Bolivie actuelle, traversée par 34 rivières navigables, est très favorable à l'agriculture.

Ses habitants ont depuis longtemps compris l'intérêt de l'aménagement du territoire. Pour survivre aux pluies torrentielles qui transforment Moxos en un marais gigantesque, il leur fallut édifier 20 000 “mounds” ou collines artificielles, créer des canaux de navigation et utiliser des techniques agricoles qui ne détruisent pas les sols fragiles et sablonneux de l'Amazonie. La civilisation de Moxos, peu connue il y a une décennie encore, était vraisemblablement en train de renaître à l'arrivée des premiers explorateurs. On estime que la population de la région représentait à cette époque un peu plus d'un million d'habitants.

La civilisation de Moxos se développa dans les plaines et le Bassin amazonien jusqu’au XIIIe siècle, date à laquelle elle disparut brutalement. Des indices, de plus en plus nombreux semblent indiquer que ce sont les peuples de l’empire d’Enin qui donnèrent naissance à l’Empire inca. Et c'est dans ce qui fut l'empire d’Enin que se trouverait le célèbre “Paititi” , l’Eldorado. Au début du XXe siècle, le Colonel Fawcett (voir Bibliographie dans l’introduction), fasciné par les légendes qui entourent ce lieu mythique, organisa pas moins de sept expéditions en Amazonie bolivienne. Ces voyages, qui finalement vont lui coûter la vie, sont retracés dans son livre Le Continent perdu. On raconte aussi, dans le Beni, qu'à la suite de l'expulsion des pères jésuites vers la fin du XVIIIe siècle, les Indiens Moxos furent peu à peu réduits en esclavage par des colonisateurs sans scrupules. Le système féodal ayant eu la vie belle jusqu’à la révolution de 1952, une longue époque noire commença. C’est alors qu’en plein milieu du XIXe siècle, un groupe de Moxeños décida de fuire l’exploitation des propriétaires terriens et de partir à la recherche de la “Loma Santa”, la Sainte Colline, supposée abriter le Paititi, ou l’Eldorado. S'ensuivit un exode de populations - hommes, femmes et enfants - dont on perdit toute trace. On dit que ces gens ont trouvé le chemin de la ville d’or de l’empire d’Enin. De nos jours encore, il arrive que quelqu’un dise avoir retrouvé les traces de la Loma. Et c’est ainsi qu'une famille, un homme ou un adolescent, prend ses affaires et part sur les traces de l’empire d’Enin pour tenter d'accèder à la mythique cité de la mystérieuse civilisation de Moxos…

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues