Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Île d'Oléron

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Les marais salants, à marée basse

L'Île d'Oléron est située dans le département de Charente-Maritime, en France. Oléron est par sa taille la deuxième plus grande île de France métropolitaine, après la Corse. Reliée au continent par un pont, elle est prise d'assaut chaque été par des hordes de touristes venus des quatre coins de la France, mais aussi d'Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique et du Royaume-Uni.

Villes[modifier]

La rose trémière, symbole végétal d'Oléron

Autres destinations[modifier]

  • Les marais salants,
  • le phare de Chassiron, et la borne du "Bout-du-Monde",
  • Plage de la Perroche, à laquelle on accède par un canton d'allure médiéval.

Comprendre[modifier]

le légendaire Fort Boyard, en face de Boyardville

Si le surnom de la Corse est "L’Île de Beauté", celui d'Oléron est "L’Île de Lumière", ou "île lumineuse." Il est vrai que la lumière à Oléron est d'une qualité exceptionnelle, évoquant celle du Maroc, comme vous le diront toutes les personnes qui ont visité ces deux endroits. L'autre particularité d'Oléron est la variété de ses paysages : si la côte ouest offre des kilomètres de plages de sable fin, l'est sera pittoresque et évoquera une France plus rurale et chaleureuse. On peut y voir également des marais salants qui rappellent étrangement la Camargue. Couverte de forêts domaniales, il n'est pas rare d'y déceler le passage d'un sanglier. Oléron bénéficie en été d'un ensoleillement et de températures de type méditerranéen, ce qui contribue à sa notoriété. Sa terre est fertile, aussi ses fruits et légumes, son vignoble et sa viande sont d'une excellente qualité, sans bien entendu oublier les produits de la mer qui sont d'une qualité au moins égale à ce qui est pêché en Bretagne. Il est à noter que pour des raisons économiques, on y trouve dorénavant en été des produits importés de toute l'Europe, d'une qualité inférieure mais permettant de nourrir l'ensemble de la population estivale.

Parler[modifier]

Le Saintongeais est le patois locale, que certaines personnes connaissent, mais en tant que langue secondaire. Quelques expressions locales : "langrot'" désigne un lézard (il y en a beaucoup sur l'île), "cagouille" désigne un escargot (certains Oléronais conduisent vite et peuvent paraître imprudents, du genre à doubler sans visibilité, ceux-sont ceux-là qui vous traiteront de "cagouille" si vous n'allez pas assez vite pour eux), "beignet-à-soutes" : cette étrange expression qualifie les touristes qui sont lents, balourds, gras, rougis par le soleil, avec de gros sacs-banane... Autant dire que c'est assez péjoratif !

Arriver[modifier]

Il n'existe que deux moyens pour se rendre sur l'île : par la route, en empruntant le Viaduc, qui est le 3ème plus long pont de France, ou bien en bateau, à bord d'une embarcation personnelle ou bien en prenant la navette desservant le vieux-port de La Rochelle. On notera que cette dernière option est certainement la plus dépaysante, mais les horaires dépendent directement des marées.

Circuler[modifier]

En été, l'axe principal de l'île est saturé de véhicules. Dans la mesure où Oléron est de dimensions très modestes, il est très possible de se rendre où l'on veut à vélo. Il est à noter qu'année après année, les municipalités locales développent des pistes cyclables d'une très bonne qualité. Il n'existe pas d'autoroute sur l'île, uniquement une nationale et surtout des routes départementales. Certaines de ces routes traversent les forêts domaniales, donc de nuit restez vigilant, car ces forêts pullulent de sangliers qui traversent, bien entendu, sans regarder.


A voir[modifier]

Les cabanes d'artistes de la Baudissière, non loin de Dolus
A marée basse, la plage de Vert-Bois semble gigantesque
  • Fort-Boyard ne se visite pas.
  • Fortifications de Vauban, au Château-d'Oléron. cette commune porte très bien son nom, comme vous vous en apercevrez !
  • Ateliers d'artistes : L'un des éléments les plus typiques de l'île sont les cabanes de pêcheurs, aussi rustiques que colorées. La plupart de ces cabanes se sont trouvées à l'abandon au cours des années 80, mais depuis les années 2000 environ, plusieurs communes ont décidé de les restaurer et de les attribuer à des artistes, qui redonnent ainsi vie à ces charmantes habitations. L'initiative a débuté au Château, et on trouve aujourd'hui à plusieurs endroits dans l'île de ces pépinières d'artistes proposant tous un travail unique et originale.
  • Blockhaus Jusqu'à une date récente, les vestiges de l'occupation allemande étaient encore visibles, notamment sur la côte ouest, mais la plupart ont été retirés car endommagés par les tempêtes et dangereux pour les baigneurs.


A faire[modifier]

Certaines pistes cyclables longent les marais salants et leurs chenaux
  • Activités de plage et de mer. Les plages de la côte ouest sont immenses, et à marée basse, très larges. Les plages de la partie sud-ouest se prêtent très bien au surf (ça dépend bien sûr des jours), mais attention au courant qui est très puissant. certaines plages sont surveillées, d'autres non. La plupart de ces plages disposent de parkings réduits, privilégiez le vélo ou la marche.

Les plages sont de sable fin, et l'on trouve aussi de nombreux galets blancs. Oléron n'est pas Mykonos, ne vous attendez pas à trouver des "beach-bars", location de matelas ou de parasols ! un mot d'écologie : les dunes sont extrêmement fragiles, surtout que chaque hiver, d'effroyables tempêtes ravagent la côte, aussi suivez les chemins et empêchez vos enfants de courir dans les dunes. (de toutes façons, c'est plein de buissons piquants)

  • Vélo L'île est plate et dotée de bonnes pistes cyclables traversant tour à tour marais salants et forêts, il s'agit donc du moyen de se déplacer le plus plaisant.
  • Hippisme Il existe plusieurs clubs hippiques sur l'île, proposant aux cavaliers confirmés de magnifiques balades. les plus intéressantes (et sportives !) ont lieu le matin. Attention aux branches basses dans la forêt, et gardez des forces pour le grand galop sur la plage !

Shopping[modifier]

La capitale économique de l'île est Saint-Pierre, mais La Cotinière et Boyardville disposent de nombreuses boutiques de souvenirs proposant toutes sortes de bricoles. La commune du Château-d'Oléron propose chaque dimanche un marché complet ou l'on peut faire de bonnes affaires, surtout en ce qui concerne les aliments frais comme le poisson.

Se Restaurer[modifier]

La spécialité locale est bien l'huître, qui est peut-être bien la meilleure du monde. Les autres fruits de mer, notamment les moules, ne sont bien sûr pas en reste.

pour des nourritures plus terrestres, le melon charentais (traditionnellement arrosé de pineau rouge) et les viandes rouges sont des mets de qualité.

L'île compte peu de restaurants exotiques, comptez donc trouver des restaurants de tradition française, des crêperies bretonnes et quelques pizzarias. les kebabs sont encore sous-représentés, et, à l'heure actuelle, il n'existe aucun Mc Donald's (ou autres KFC) sur l'île. Les restaurants servent de la, bonne nourriture, mais les prix ne sont donnés. (Comptez 25-30€ par personne pour un repas complet avec boisson).

L'exploitation du sel alimentaire est une activité allant de pair avec celle des fruits de mer, vous trouverez aisément de nombreux produits locaux qui en sont dérivés, tel le caramel à la fleur de sel.

Saint-Pierre dispose d'une pâtisserie locale, le "Puits d'Amour", crémeux, caramélisé et non bourratif, qui conclura délicieusement un repas en famille ou entre amis.


Boire un verre / Sortir[modifier]

L'île compte désormais plusieurs micro-brasseries, la plus célèbre marque est sans doute la Bière des Naufrageurs, qui possède plusieurs déclinaisons (blonde, triple, blanche à la fleur de sel...) Ces bières sont excellentes, mais vendues assez chères. (Plus de 2€ la bouteille de 33cl en supermarché !)

Le vignoble oléronais est, bien que sans prétention, honorable. Les vins blancs, légèrement acidulés, conviennent bien évidemment à merveille aux fruits de mers. Il existe au moins une cave classée sur l'île. Ces vins sont assez légers. Le vin le plus représenté en dehors de la production locale est bien sûr le Bordeaux.

Le roi de l'apéro, est, comme dans le reste du département, le fameux Pineau des Charentes, qui est un excellent mélange de vin et de Cognac. Certains sont produits sur l'île même. Existe en blanc et rouge (ce dernier évoquant fortement le Porto, le premier séduira forcément les amateurs de muscat), de qualité variable, et étant plus ou moins sucré. Il titre en général à 17°.


Se loger[modifier]

left Une maison typique oléronaise : murs blancs, volets colorés, de plein pied ou avec un étage maximum L'île regorge de campings, on n'y trouve sans peine des locations de particulier à particulier à la semaine, ainsi que des hôtels. Les voyageurs en mode économique n'hésitent pas à louer sur le continent (à Marennes en premier lieu. C'est un choix pertinent si Oléron n'est pas votre destination principale (et de fait, il y a énormément de choses à voir dans un secteur restreint)

Sécurité[modifier]

Aucun problème de sécurité particulier.

Aux environs[modifier]

  • La Rochelle, la place-forte protestante est aujourd'hui le coeur culturel de la région, et sa ville la plus dynamique.
  • île de Ré, "l'ennemie" : petite voisine d'Oléron, elle se distingue par son côté élitiste et son pont payant.
  • île Madame,
  • île d'Aix,
  • Royan comprend un zoo et un casino. La ville est très prisée par les personnes d'un certain âge...
  • Saintes D'intéressantes ruines romaines.
  • Rochefort Un haut-lieu de l'histoire militaire française.
  • Brouage : Fortifications de Vauban ; ville de naissance du fondateur de Québec, qui partit de La Rochelle il y a un peu plus de 400 ans...


Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !




Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites